Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    EVOLUTION DE LA SITUATION SANITAIRE : L'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    BLIDA RESPIRE    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Violente Amérique !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Le crime de Minneapolis    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipaza-9e édition des journées artistiques : Une clôture en apothéose et en couleur
Publié dans El Watan le 27 - 07 - 2009

La clôture de la 9e édition des Journées artistiques de la musique andalouse à Tipasa s'est tenue aux premières heures de la journée de dimanche dernier. Les familles mélomanes de Koléa, Hadjout et Cherchell étaient très nombreuses lors de cette ultime soirée, à laquelle les troupes musicales des associations culturelles Dar-El-Gharnatia de Koléa et Errachidia de Cherchell se sont relayées pour épater l'assistance par la production des chants et airs musicaux andalous.
« Mr le Président de l'APC de Tipasa, vous devez encourager les jeunes à former une association de musique andalouse, il faut vous y mettre à cet art musical » dira le wali à l'issue de cette mémorable soirée marquée par une ambiance conviviale et familiale, « La direction de la culture, les associations de Koléa et Cherchell vous assisteront pour créer l'association ", enchaine le chef de l'exécutif de la wilaya de Tipasa. C'est le cheikh Med Chérif Saoudi, ingénieur d'Etat en travaux publics et chef d'orchestre de l'association musicale Dar-El-Gharnatia de Koléa qui entame ce dernier spectacle de la 9e édition des Journées artistiques de Tipasa. Son orchestre mixte était composé de 21 musiciens. Les artistes vêtus d'habits traditionnels, la cohérence dans l'interprétation des chansons et la composition musicale, autant d'éléments qui confirment la dimension de cette association culturelle de la wilaya de Tipasa qui a enregistré 3 CD. D'abord un instant de malouf, ensuite une série d'inkilibate, el-khlass pour la 1re partie, un autre inkilab, un insiraff et un Ikhlass pour terminer par Itaki Allah, autant de rythmes et de richesses musicales produits en une quarantaine de minutes. Une autre voix s'est illustrée sur cette scène plantée de musiciens virtuoses, de surcroit très disciplinés, pour se mettre en exergue, Ilmayine Lilia interprête Lach tan hadjeb, avant que le maestro Med Chérif, sous le regard complice du président Kherrous, achève son tour de chant par Rimoun Ramani. Le technicien et ancien musicien d'un groupe pop des années 70, Mazari, veillait sur la sonorisation pour la clarté des sons.
Les élèves de l'association Errachidia de Cherchell succèdent à leurs camarades de Koléa pour consacrer leur passage aux chansons hawzies, une manière de rappeler la diversité et le patrimoine musical du « bled ». La première surprise de la soirée aura été incontestablement l'apparition de la petite Mélissa Haifi, qui, accompagnée par un musicien de Koléa, a récité son long texte en tamazight Idzaïr n'challah talouth . Cette poétesse en herbe n'a pu continuer. « Je suis fatiguée », annonce-t-elle spontanément au micro face à une assistance émue qui est tombée sous le charme de Mélissa, une petite fille découverte par le défunt cheikh Atouchi Mohamed. Il est déjà minuit et demi, quand un autre invité de marque, en l'occurrence le spectateur Samir Toumi monte sur scène pour être, accompagné par une brochette d'élèves musicens des deux associations culturelles, en interprétant quelques passages de chansons connues du répertoire musical. Samir Toumi a enflammé l'assistance lors de son passage furtif jusqu'à faire surgir des « yous yous » stridents et des applaudissements. Le « volume » de l'assistance n'a pas diminué. Après la remise des cadeaux à la famille du défunt et regretté Atouchi Mohamed, le directeur de la culture de Tipasa invite le wali pour clore la manifestation. « Pour la prochaine édition 2010, ces journées artistiques changeront de statut pour être érigées en un festival national avec son cahier de charges » déclare-t-il, avant de féliciter les associations participantes à cette 9e édition. « Il y a déjà 5 associations hors wilaya qui se sont manifestées pour participer au 1er Festival de la musique andalouse de Tipasa », nous révèle le responsable de la culture de la wilaya de Tipasa. Les aiguilles de la montre ont déjà passé 1h du matin. Le public marqué par ces moments de sérénité et d'évasion se reforme en plusieurs groupes. Il s'agit des retrouvailles des familles mélomanes qui, avant de se séparer, se sont donné rendez-vous pour les soirées andalouses inscrites au programme de la manifestation musicale de Cherchell, initiées par Errachidia, qui aura lieu à partir du 2 août prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.