Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rien ne va plus entre Mobilink et Algérie Télécom
Publié dans El Watan le 11 - 02 - 2011

Mobilink a bénéficié depuis son départ de plusieurs rallonges financières que ce soit de la part des banques publiques ou privées, non encore remboursées pour l'instant. «Aujourd'hui, nous sommes presque en situation de cessation de paiement car on n'arrive toujours pas à rentabiliser notre investissement», confie une source du groupe Kouninef. La situation de l'opérateur demeure ainsi fragile et «aucune banque ne pourrait apporter son soutien en l'état actuel des choses, l'entreprise n'ayant aucune assurance à apporter pour convaincre les banques d'un éventuel crédit», assure par ailleurs un banquier bien au fait du dossier.
Un contentieux l'opposant à l'opérateur public Algérie Télécom depuis plus de trois ans ne ferait qu'accentuer cette situation. «Nous cumulons des factures auprès de cet opérateur. Même si nous sommes en association, Mobilink n'a toujours pas honoré ses dettes, l'achat de paliers de communication (nombres d'heures sur le réseau AT) n'a pas été satisfait. En dépit de nos multiples sollicitations et négociations afin de régler le problème à l'amiable, et même si nous comprenons la situation fragile de notre partenaire, rien n'a été fait. Nous avons été dans l'obligation, à maintes reprises, de suspendre les lignes afin de récupérer nos créances», révèle une source à Algérie Télécom.
Par ailleurs, Mobilink a bénéficié d'un «échéancier de paiement afin qu'il puisse honorer ses dettes contractées auprès d'Algérie Télécom», toujours selon la même source. «Si l'entreprise est en faillite, je pense qu'elle devrait déposer son bilan ! Car elle nous cause un préjudice estimé à plusieurs milliards», précise-t-elle sans toutefois révéler le montant de la dette. Les déboires de l'entreprise ne s'arrêtent pas là. Les dernières émeutes qu'a connues le pays au début l'année ne feront qu'empirer la situation délicate de l'opérateur de publiphonie. En effet, les cabines téléphoniques Oria ont été la cible privilégiée des émeutiers, comme d'ailleurs à chaque sortie de stade. Les dégâts sont estimés à des centaines de millions de dinars, le coup de la cabine oscillant entre 100 000 et 150 000 DA.
Nos tentatives pour joindre l'entreprise sont restées vaines. Pour rappel, Mobilink est une entreprise privée, elle a obtenu sa licence en 2005. Pour un investissement de 22 millions d'euros, l'entreprise devait installer 20 000 cabines téléphoniques à travers tout le pays en collaboration avec des leaders mondiaux tels Ascom (France) et Symo Tech (Afrique du Sud) avec le concours d'Algérie Télécom pour la fourniture des lignes téléphoniques. L'opérateur n'a installé que 13 000 cabines selon nos sources, notamment dans les casernes. Ainsi, le ministère de la Défense nationale serait le principal client de Mobilink.…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.