AGO de la FAF: Les bilans moral et financier approuvés    Révision de la Constitution: la campagne s'achève mercredi à minuit, place au silence électoral    Tribunal de Tipasa : Report du procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh au 17 novembre prochain    Real : Kroos n'a jamais douté de Zidane    «Il faut absolument préserver les réserves prouvées»    Protection et exploitation rationelle de notre patrimoine naturel, une urgence nationale    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Fête de la Révolution: la journée du dimanche prochain chômée et payée    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Rahmoun Yazid en renfort    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    L'inquiétude monte    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Tarte au chocolat amer    Actucult    Lutte antiterroriste : Reddition d'un terroriste à Tamanrasset    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Coupe de la CAF : Renaissance Berkane remporte le titre    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    La 13e édition du Siol 2020 reportée    Un seul bureau de poste pour 11 cités et quartiers    Marche des femmes pour la libération des détenus d'opinion    Erdogan appelle au boycott des produits français    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    Boukadoum s'entretient avec le Secrétaire général des Nations unies    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    8 décès et 276 nouveaux cas    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    L'Algérie en passe d'opérer un changement sérieux le 1er novembre prochain    Droit de réponse    Une année de prison ferme pour Oussama Tifour    Rue Marcel-Bigeard remplacée par rue Maurice-Audin    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    MC Saïda: Un effectif chamboulé    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans les coulisses de : Rencontres internationales de cinéma à Oran
Publié dans El Watan le 21 - 12 - 2018

Pendant toute une semaine, Oran a abrité la première édition des Rencontres internationales du cinéma (RIC), un événement organisé par les associations Graine de paix et Nouveau regard (Nadra J'dida), avec le soutien d'autres partenaires.
Ainsi, les cinéphiles venant d'un peu partout (Oran, Mascara, Aïn Témouchent, Bel Abbès, Boumerdès, Alger, Béjaïa…) ont eu l'impression d'assister à un véritable festival de 7e art, tant les films proposés – documentaires, longs et courts métrages – étaient nombreux.
Avec les moyens du bord, les organisateurs de cet événement ont permis au public non seulement de visionner les films (au nombre de 12), mais aussi de débattre avec les quelques cinéastes présents. Parmi les temps forts de ces rencontres, on peut évoquer la projection du moyen-métrage Elmudja du cinéaste Kamel Belkacemi.
A travers le personnage de Redouane, le film traite de l'autre drame de la décennie noire, celui des licenciements massifs qui ont entraîné un lot sans précédent de suicides, notamment dans la ville de Béjaïa.
En marge des projections, des tables rondes ont également été organisées au siège de l'association le Petit lecteur, la première mercredi dernier, qui avait pour intitulé «Le cinéma comme vecteur d'impact social», avec la participation du cinéaste argentin Julio Santucho et la cinéaste algérienne Habiba Djahnine, qui a fait une intervention par webcam.
La clôture de ces rencontres cinématographiques a eu lieu hier, d'abord par une master-class sur «Le cinéma algérien de l'incommunicabilité» assurée par Nabil Djedouani qui a exposé comment les films algériens sont traversés par le motif récurrent de l'incommunicabilité, puis la projection, à 18h, du film Fais soin de toi de Mohamed Lakhdar Tati.
Une première édition de ces rencontres cinématographiques réussie sur tous les plans, même si nous déplorons la bureaucratie inexpugnable de l'administration qui, à force de tarder à donner les autorisations nécessaires, ces rencontres se sont déroulées au siège de l'association Graine de paix (quartier de St-Eugène), alors qu'initialement, elles étaient prévues à la salle de cinéma Es-Saâda (ex-Colisée).
Cela dit, beaucoup se sont consolés en affirmant qu'après tout, l'organisation de cette manifestation au siège de l'association Graine de paix lui a donné un cadre plus ou moins intimiste et a fait aussi découvrir cette association – qui active depuis peu de temps – à nombre d'Oranais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.