FLN et TAJ appuient    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    Le FLN favorable au report    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    On vous le dit    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Gâteau de crêpes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran abrite les Rencontres internationales du cinéma
Publié dans El Watan le 19 - 12 - 2018

Un nouvel événement vient enrichir le paysage culturel oranais. Il s'agit des Rencontres internationales du cinéma (RIC), qui se déroulent, depuis dimanche dernier, au siège de l'association Graine de paix.
Ce projet, nous explique-t-on, «tend à générer un espace de débats, d'échanges et de réflexion dirigé vers la société civile dans sa plus grande diversité, à travers le prisme de la représentation cinématographique sous forme de documentaires, de fictions et de films d'animation».
Portées par les associations Graine de paix et Nouveau regard (Nadra Djadida), ces rencontres sont une bonne aubaine pour tous ceux, à Oran, qui sont passionnés de 7e art et qui regrettent le manque de ciné-clubs dans leur ville.
Si ces rencontres sont conçues tout à fait pareillement à n'importe quel festival dédié au cinéma (avec les moyens du bord, précisons-le), il est à souligner que les films projetés sont non compétitifs.
Au total, ce sont 15 films, nationaux et internationaux, courts et longs métrages, sans oublier une rétrospective du cinéma algérien, qui sont au programme, à la grande joie des cinéphiles.
Par ailleurs, toujours dans le cadre des RIC, il est prévu, aujourd'hui à partir de 15h30, une table ronde intitulée «Le cinéma comme vecteur d'impact social», au siège de l'association le Petit Lecteur.
Elle sera animée par Habiba Djahnine, cinéaste et militante féministe algérienne et Julio Santucho, président du 1er Festival cinématographique des droits humains en Amérique du Sud.
La rencontre, qui sera modérée par Redouane Benchikh, veut traiter cette problématique : comment et dans quelle mesure le cinéma peut-il avoir un impact sur les habitudes sociales, a fortiori dans une société où l'art audiovisuel connaît une croissance sans précédent, dans un monde d'information constante et sans frontières.
Aussi, l'objectif de la table ronde est de susciter un échange entre la société civile et deux personnalités du cinéma engagé, une Algérienne et un Argentin, tout en visant «à communiquer une expérience de deux pays qui se rencontrent peu et à générer le débat sur des sujets croisés».
Pour revenir aux projections, elles se déroulent journellement au siège de l'association Graine de paix (Saint-Eugène) et sont suivies de débats. Lundi dernier, par exemple, Naïla et les insurgés, film-documentaire palestinien, a été suivi d'une discussion passionnée entre les spectateurs, qui a duré jusqu'à 21h.
Pour la journée d'hier, trois projections devaient avoir lieu : Lmuja, film algérien de Omar Belkacemi (2015), suivi du court métrage français Mizara, de Pauline Laurent, et enfin News from Laayoun, un moyen métrage sahraoui de Djuro Gabran.
Disons enfin que ces rencontres donnent du baume au cœur à tout cinéphile oranais et prouvent qu'avec peu de moyens de belles choses peuvent être faites, loin du folklore auquel nous ont habitués les manifestations cinématographiques officielles…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.