Le Président Tebboune tient une réunion au siège du MDN    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Le statu quo !    Levée des obstacles sur 679 projets d'investissement    Le procès de Chakib Khelil et de l'ancien P-DG de Sonatrach reporté    Plus de 1 700 employeurs exonérés à Aïn Témouchent    De Mistura doit agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    Les troupes nigérianes tuent cinq terroristes lors d'une fusillade    Le N 2 d'un groupe terroriste éliminé    CAN-2021 (Gr.E) Algérie : les "Verts" à l'heure des calculs    JM-2022: les championnats d'Afrique de judo fixés du 26 au 29 mai à Oran    Accidents de la route : 34 morts et 1027 blessés en une semaine    Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et 14 q de kif traité en 2021    Un syndicat plaide pour la gratuité des tests de dépistage de la Covid-19    Un vif intérêt d'opérateurs américains pour une coopération avec leurs homologues algériens    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Mouvement partiel dans le corps des douanes    Le baril de Brent «touche» les 86 dollars    A l'écoute de la CAN    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    Quatrième report du procès de Chakib Khelil    Entre le fait politique et le fait polémique, l'intérêt du citoyen en péril !    «L'Omicron n'épargne aucune tranche d'âge»    Des agressions et des vols à répétition sur des équipements d'électricité et de gaz    Covid-19: vaccination "fondamentale" et mesures barrières pour faire face à la pandémie    Privilèges, affectations et contrariétés !    Comment un espion de la CIA est tombé à Alger    La «Longue liste» des auteurs retenus pour le prix littéraire Mohammed-Dib dévoilée    Des experts japonais en visite au CNRDPA et nombre de ports de pêche à Skikda    Nouvelles infrastructures éducatives    Equipe nationale: Une faillite collective    Groupe C : Ghana-Comores, aujourd'hui 17h00 - Les Cœlacanthes veulent décrocher les étoiles    Pénurie d'huile: Les résultats de l'enquête parlementaire dans dix jours    Une histoire entre colons    Tébessa: Une dégradation en continu du cadre de vie    Belmadi refuse d'abdiquer    L'ADE au banc des accusés    Arrêts, grève et menaces planent...    Comme Barkhane, Takuba déjà à la peine    Tu recevras autant que tu as...    Les Canaris assurent et rassurent    Bouazza lance un cri de détresse    Héroïsme et sacrifice d'un condamné à mort    «Le rythme, c'est la vie»    La conquête de l'impossible    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les projets de 2014 accusent des retards
Publié dans El Watan le 27 - 03 - 2014

Le wali d'Oran a trouvé une nouvelle appellation aux directeurs de l'exécutif qui tardent à lancer les projets inscrits dans leur secteur. Il les appelle «les directeurs des cahiers des charges», s'agissant des directeurs qui arguent le retard de lancement des projets par l'élaboration des cahiers des charges. Hier, lors d'une réunion d'évaluation du lancement des projets inscrits pour l'année 2014, le wali a fustigé les directeurs qui sont encore à l'étape d'élaboration des cahiers des charges pour différents projets.
Le retard a été enregistré dans tous les secteurs, seul le directeur de l'hydraulique a annoncé que la procédure réglementaire pour l'attribution des marchés a été achevée et que les entreprises seront installées incessamment. Les opérations en question sont la réalisation d'un réseau d'assainissement à Menadssia et Kristel dans la daïra de Gdyel, ainsi qu'un réseau de protection des eaux pluviales au centre de Bir El Djir. Pour d'autres opérations de réalisation de réseaux d'assainissement à Belgaïd dans différents îlots et des réseaux de protection contre les inondations dans quatre localités, les avis d'appels seront lancés à la mi-avril. Les cahiers des charges sont élaborés, apprend-on lors de cette réunion.
Le wali d'Oran a instruit l'ensemble des directeurs d'exécutif de lancer les avis d'appel pour les projets inscrits au début du mois d'avril afin que les travaux soient lancés au plus vite. En fait, même si la procédure est à l'origine de lenteurs dans l'attribution des marchés (un délai de 6 mois), selon le wali, il demeure que les directeurs mettent trop de temps pour élaborer les cahiers de charges. En fait, en janvier 2014, le programme d'équipements de la wilaya d'Oran a été arrêté et les projets inscrits pour chaque secteur.
Or, au jour d'aujourd'hui, des cahiers des charges ne sont pas élaborés. Les directeurs d'exécutif ne sont pas les seuls défaillants, dans la wilaya d'Oran, la commune d'Oran est à son tour en retard dans le lancement des projets inscrits pour elle dans le cadre du PCD, 10 milliards que la commune d'Oran n'arrive pas à consommer faute de coordination entre ses responsables élus et l'administration. Selon des indiscrétions, rien ne va au sein de l'APC d'Oran, c'est le blocage !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.