Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Coronavirus: "L'Algérie a élevé son niveau d'alerte"    Anniversaire de la proclamation de la RASD: élan de soutien au droit à l'autodétermination    Tunisie: L'ARP accorde sa confiance au gouvernement d'Elyès Fakhfakh    Tribunal Sidi M'hamed: Kamel Chikhi dit "El-bouchi" condamné à 8 ans de prison ferme    Pas de cadeaux pour Chenine    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Le ministère du Commerce met de l'ordre    Hausse du nombre des nouveaux inscrits    Les revendeurs «partenaires»    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    Les discussions de Genève sur la Libye boudées par les Libyens    T'es pas mon frère !    Rassemblement de protestation des Patriotes    Escrime/Championnats d'Afrique: deux nouvelles médailles pour les Algériens    Berraf officialise son départ    Agenda sportif du week-end    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    Bekrar qualifié chez les réserves de l'ESS    Aït Djoudi : "Le NAHD, c'est fini !"    ASO-PAC pour ouvrir le bal    PT : "Le régime n'a pas changé"    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Entre panique et mesures d'urgence    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Litige entre élus et administration autour du portrait du Président Tebboune    Accident mortel à Béni-Saf    Un jeune tabassé à mort à Sidi Khettab    ACTUCULT    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    La révolution contée en peinture    "L'œuvre de Mammeri est toujours vivante"    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Article 63 et binationalité, Massinissa ou Jugurtha ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Le pas en avant au bord du précipice !    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elles dureront six semaines : Ouverture des soldes
Publié dans El Watan le 18 - 01 - 2015

La direction du commerce d'Alger (DCP), qui délivre les autorisations aux commerçants, a fixé la durée de ces ventes. «L'opération s'étalera du 18 janvier au 28 février, soit six semaines. Cette activité, qui se déroule lors de deux périodes de l'année, en hiver et en été, est réglementée. Les commerçants intéressés doivent déposer leurs demandes au niveau de la direction, même après l'ouverture de la saison.
Le concerné doit joindre à la photocopie du registre du commerce la liste des produits soldés et des factures de plus de trois mois», précise Mohamed Hadjal, chef du service de la protection du consommateur et de la répression des fraudes à la DCP. Quelque 500 autorisations ont été accordées par cette direction aux commerçants d'Alger dans le cadre des soldes d'hiver et autant pour les soldes d'été (fin juillet-début août).
Les soldes, réglementées par le décret exécutif n°06-215 du 18 juin 2006 fixant leurs conditions et modalités, concernent tous les produits. «La loi n'énumère pas la liste des produits à solder. Mais chez nous, les soldes concernent exclusivement les vêtements», relève El Hadj Tahar Boulenouar, porte-parole de l'UGCAA.
Les clients s'indignent contre le non-respect de la réglementation et parlent souvent de «fausses soldes». Selon l'article 5 du décret portant sur les ventes en solde, tout agent économique (commerçant) doit rendre publiques, par voie d'affichage sur la devanture de son local commercial et par tous autres moyens appropriés, les dates de début et de fin des ventes en solde, les biens concernés, les prix pratiqués auparavant et les réductions consenties qui peuvent être fixes ou graduelles.
«Les commerçants n'affichent pas les anciens prix. Ils mélangent les produits soldés et ceux qui ne le sont pas. Pourtant, la loi exige des vendeurs l'identification des pièces à solder dans le dossier à déposer au niveau de la DCP. Il leur est aussi fait obligation de séparer les produits en magasin», indique M. Boulenouar, qui appelle les commerçants à se conformer à la réglementation.
La DCP a adressé, l'année dernière, des mises en demeure aux commerçants indélicats qui ne respectaient pas le contexte du texte ou pratiquaient des «soldes hors saison». «Nous envoyons une première mise en demeure à tout agent en infraction. Et si ce dernier récidive, nous fermons le local», indique M. Hadjal.
Le décret 06-215 précise la différence entre les soldes, les promotions et les liquidations. «Les ventes en solde sont limitées dans le temps et obéissent à l'arrêté du wali. Par contre, les promotions et les liquidations sont soumises à une autorisation de la DCP et peuvent avoir lieu tout au long de l'année», précise-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.