PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le règne de l'anarchie
Soldes
Publié dans Horizons le 08 - 01 - 2014

Les consommateurs ont certainement remarqué que les magasins de vêtements et de chaussures affichent des soldes, mais sans respecter ni la période ni la durée y afférentes. La vente en solde est pourtant régie par une loi qui définit la période, la durée, le lieu du négoce et les produits concernés ainsi que les quantités à mettre en vente (décret exécutif n°06-215 du 18 juin 2006). « A une semaine du début des soldes d'hiver, aucune demande émanant des commerçants n'a été adressée à la tutelle (directions du commerce) pour une éventuelle autorisation, y compris dans la capitale », a indiqué, hier, à Alger, le porte-parole de l'Union générale des commerçants et artisans algériens lors d'une conférence de presse. « Cela dénote de l'absence de culture des soldes en Algérie », a-t-il soutenu. Pis encore, de nombreux magasins de prêt-à-porter et de chaussures affichent des soldes depuis plus d'un mois déjà et même à longueur d'année sans tenir compte de la réglementation en vigueur et l'absence de contrôle ne fait qu'encourager cette pratique. Ainsi, des consommateurs sont arnaqués par des commerçants sans scrupules qui font croire aux clients qu'ils ont accordé des rabais alors que souvent, ce sont les prix réels qui sont appliqués. Aussi, ils ne séparent pas les articles soumis à la vente en solde de ceux qu'ils ne le sont pas, comme il est stipulé par la loi. A ce titre, M. Boulenouar lance un appel aux consommateurs à être vigilants et se rapprocher des magasins avant le début des soldes afin de vérifier les prix initiaux pour les comparer à ceux des soldes. Pour rappel, les soldes sont organisés deux fois par an à savoir de janvier (les deux dernières semaines) à février (les 4 semaines) et de juillet (les deux dernières semaines) à août (les 4 semaines). Les produits de moins de 3 mois ne sont pas concernés par les soldes. Les prix initiaux et ceux des soldes doivent être obligatoirement affichés sur le produit et sur les devantures des échoppes.
Booster la production nationale ?
L'objectif des soldes est d'augmenter le taux d'achats mais aussi et surtout de liquider les anciens stocks afin de les renouveler, sachant que le consommateur est toujours à la recherche du nouveau. Mais le but principal des soldes est de booster la production locale, de dynamiser l'emploi et d'améliorer la qualité. Est-ce le cas en Algérie ? Quand on sait que plus de 90% des produits proposés à la vente sont importés, on est loin de l'objectif de cette pratique commerciale. Les vrais bénéficiaires ce sont les producteurs des pays d'où provient la marchandise. De quels opérateurs économiques peut-on parler en Algérie dans les domaines du textile et du cuir ? Il n'en reste presque plus rien. Sous d'autres cieux, les soldes constituent une aubaine pour les producteurs, les commerçants et les clients.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.