Les condoléances de la CAF pour Pape Diouf    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    Le confinement partiel étendu à quatre wilayas    Algérie : procès d'un système militaire.    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    Covid-19: le groupe public "Getex" compte se lancer dans la confection des masques de protection    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Prime exceptionnelle pour les personnels de la santé publique    ORAN : Le bilan du Coronavirus grimpe à 44 cas et un décès    EDUCATION NATIONALE : Prolongation des vacances scolaires du printemps    Lancement de fabrication de bavettes au niveau des centres de formation professionnels de Médéa    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    Naftal réaffirme le maintien de l'ouverture des stations-service et la disponibilité du carburant    Pandémie COVID-19 et devenir du football algérien    Il n'y a personne à la barre du navire    L'heure est plus que jamais à la sérénité, à la lucidité, à la mobilisation…..    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    RSF : "C'est une atteinte aux droits fondamentaux et une mise en danger"    L'autre visage des Ultras du MCO    Milan AC : Sans Maldini et Boban, Ibrahimovic veut partir    Une trentaine de boulangeries ont fermé leurs portes à Oran    Les clarifications du P-DG de Cevital    Rapprochement entre les USA et la Russie pour amortir la crise    Le jour où Bouteflika a capitulé    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Premières condamnations de spéculateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    Le wali de Mascara contrôlé positif    "La Maison indigène" revisitée par Leon Claro    Confit libyen : Une mission militaire de l'UE pour contrôler l'embargo sur les armes    Syrie : Troubles dans une prison des détenus de Daesch    ASO Chlef : Une aide de 3 mds accordée par l'ECDE    Tchad : Offensive militaire contre Boko Haram    Bethioua: Plus de 91quintaux de farine saisis dans un garage    Mostaganem: Trois corps repêchés et 13 haraga secourus    Sous la pandémie couve le nouveau monde    NOS RIZIERES PLETHORIQUES    Jeux méditerranéens 2021: Les JM d'Oran officiellement reportés à 2022    Covid-19 : Rapatriement des Algériens bloqués en Turquie dans deux ou trois jours    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    Ouverture d'un compte courant postal de solidarité pour les dons    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le règne de l'anarchie
Soldes
Publié dans Horizons le 08 - 01 - 2014

Les consommateurs ont certainement remarqué que les magasins de vêtements et de chaussures affichent des soldes, mais sans respecter ni la période ni la durée y afférentes. La vente en solde est pourtant régie par une loi qui définit la période, la durée, le lieu du négoce et les produits concernés ainsi que les quantités à mettre en vente (décret exécutif n°06-215 du 18 juin 2006). « A une semaine du début des soldes d'hiver, aucune demande émanant des commerçants n'a été adressée à la tutelle (directions du commerce) pour une éventuelle autorisation, y compris dans la capitale », a indiqué, hier, à Alger, le porte-parole de l'Union générale des commerçants et artisans algériens lors d'une conférence de presse. « Cela dénote de l'absence de culture des soldes en Algérie », a-t-il soutenu. Pis encore, de nombreux magasins de prêt-à-porter et de chaussures affichent des soldes depuis plus d'un mois déjà et même à longueur d'année sans tenir compte de la réglementation en vigueur et l'absence de contrôle ne fait qu'encourager cette pratique. Ainsi, des consommateurs sont arnaqués par des commerçants sans scrupules qui font croire aux clients qu'ils ont accordé des rabais alors que souvent, ce sont les prix réels qui sont appliqués. Aussi, ils ne séparent pas les articles soumis à la vente en solde de ceux qu'ils ne le sont pas, comme il est stipulé par la loi. A ce titre, M. Boulenouar lance un appel aux consommateurs à être vigilants et se rapprocher des magasins avant le début des soldes afin de vérifier les prix initiaux pour les comparer à ceux des soldes. Pour rappel, les soldes sont organisés deux fois par an à savoir de janvier (les deux dernières semaines) à février (les 4 semaines) et de juillet (les deux dernières semaines) à août (les 4 semaines). Les produits de moins de 3 mois ne sont pas concernés par les soldes. Les prix initiaux et ceux des soldes doivent être obligatoirement affichés sur le produit et sur les devantures des échoppes.
Booster la production nationale ?
L'objectif des soldes est d'augmenter le taux d'achats mais aussi et surtout de liquider les anciens stocks afin de les renouveler, sachant que le consommateur est toujours à la recherche du nouveau. Mais le but principal des soldes est de booster la production locale, de dynamiser l'emploi et d'améliorer la qualité. Est-ce le cas en Algérie ? Quand on sait que plus de 90% des produits proposés à la vente sont importés, on est loin de l'objectif de cette pratique commerciale. Les vrais bénéficiaires ce sont les producteurs des pays d'où provient la marchandise. De quels opérateurs économiques peut-on parler en Algérie dans les domaines du textile et du cuir ? Il n'en reste presque plus rien. Sous d'autres cieux, les soldes constituent une aubaine pour les producteurs, les commerçants et les clients.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.