REMPLAÇANT AHMED OUYAHIA INCARCERE A LA PRISON D'EL-HARRACH : Azzedine Mihoubi, nouveau SG par intérim du RND    LOGEMENTS PROMOTIONNELS AIDES (LPA) : Premiers quotas livrés à partir d'août    CELEBRATIONS DE LA VICTOIRE DES VERTS : Nuit blanche à Mostaganem    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    Un pétrolier de Sonatrach contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Les héros sont de retour au pays    EN - Mahrez : "Fier d'avoir été le capitaine de cette équipe"    Quand Mobilis "évince" Ooredoo    Bientôt un nouveau cahier des charges    Une application pour la location de véhicules    La présidence dit oui    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    Enlèvement d'une députée anti-Haftar    L'ex-wali de Skikda, Benhassine Faouzi, sous contrôle judiciaire    Les partisans d'une alternative démocratique contre-attaquent    L'Alliance présidentielle décapitée    La cérémonie en Egypte    Les réserves de l'ETRHB pour la vente de ses actions    Deux vieilles connaissances sur la route des Verts    Le ministre du Commerce rassure les boulangers    1 000 kilomètres pour en faire la demande    Arrestation des voleurs de portables en série    5 ans de prison pour l'ex-directeur des Domaines    ACTUCULT    Yazid Atout, nouveau DG de la radio Chaîne III    La gestion administrative cédée aux travailleurs    Lorsque la solidarité villageoise fait des merveilles    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Un forum qui a fait bouger les lignes    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Circulation routière: 568 permis de conduire retirés en juin    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Edition du 20/07/2019    Le peuple tient le cap    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Le Hirak toujours en marche    Le casse-tête des médecins spécialistes    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    Mesures légales pour relancer la production    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Obama tance la CIA
Services de renseignements américains
Publié dans El Watan le 07 - 01 - 2010

Le travail des agents de la Central Intelligence Agency (CIA) agissant à travers le monde, y compris en Algérie, consiste en « la collecte d'informations qu'ils transmettent en brut pour qu'elles soient filtrées, analysées et exploitées par les différents spécialistes au niveau central », expliquait il y a quelque temps un agent de l'ambassade US.
A l'opposé du « brut », les agents travaillant pour le compte de la Direction générale pour la sécurité extérieure (DGSE), à l'ambassade de France à Alger par exemple, « sont obligés de dégager le net des informations en filtrant, en contextualisant et en donnant des canevas d'analyse à leurs pairs de la centrale », avouait un ex-membre de cette représentation diplomatique en poste dans notre pays. Si les Américains ont la faculté de constituer des banques de données à la limite de la démesure, il se trouve qu'ils ont d'énormes problèmes à faire le rapprochement le plus exact entre les différentes informations qui leur parviennent. « Les analystes de la CIA se noient alors devant la multiplication des sources, au point où l'exploitation comporte beaucoup de risques d'erreurs et de fausses projections », confie un ex-haut officier de l'armée algérienne. La coopération qu'établit la CIA avec d'autres pays n'est pas toujours efficace à cause de « l'arrogance de se suffire de sa propre analyse des faits », affirmait un diplomate russe à Alger.
En France, la DGSE et la DST ont des relations bilatérales régulières avec leurs homologues de la CIA et du FBI, notamment dans le cadre d'Interpol ou d'Alliance Base, une cellule antiterroriste commune à la CIA et aux services secrets français mise en place après les événements du 11 septembre 2001. De plus en plus d'étrangers sont recrutés, notamment des pays arabes et musulmans, mais les renseignements US se retrouvent parfois floués par les différentes interprétations que leur donnent leurs recrues. La CIA a mis en ligne, sur son site officiel, une rubrique « recrutement CIA ». Pour celles et ceux qui rêvent de travailler pour la CIA, il y a des possibilités de carrière et les formations nécessaires pour devenir analyste, informaticien, scientifique, traducteur ou encore agent secret. Dans sa nouvelle mission, la CIA cherche à s'adapter à la nouvelle situation mondiale et aux nouveaux problèmes tels que la guerre économique.
Or, l'opinion américaine lui reproche son comportement bureaucratique et un manque d'efficacité, notamment en raison de son absence de prévision des attaques du 11 septembre 2001. Pour preuve, des entreprises chinoises, placées sur liste noire par Wahsington pour avoir vendu des équipements militaires à l'Iran, ont réussi à déjouer leur interdiction sur le sol américain en utilisant des noms d'emprunt ou en se dissimulant derrière certaines de leurs filiales ne figurant pas sur la liste noire. Selon une étude publiée lundi dernier par le Wisconsin Project on Nuclear Arms Control, 42 groupes américains ont importé, depuis 2006, des produits du groupe China Precision Machinery Import and Export Shanghai Pudong Corp., présenté pourtant par les USA comme un « proliférateur en série ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.