L'Inter et Tottenham seraient parvenus à un accord    Une secousse tellurique de magnitude 3.6 enregistré à Jijel    Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Des mesures pour la réalisation du plus grand nombre de silos de céréales    Le MSP participera au processus de réformes nationales    Révision de la Constitution: pour la consolidation et l'indépendance de la justice    Hand/CAN-2020 (demi-finale): l'Algérie battue par l'Egypte (27-30)    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    UGTA : Salim Labatcha s'engage à mettre de l'ordre    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    Les manifestants exigent la libération des détenus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    DEUX HARRAGA MORTS ET 19 AUTRES PORTES DISPARUS : Les familles demandent l'intervention des autorités à Tiaret    ROSFA (TIARET) : Des protestataires défoncent un portail de la mairie    INFRACTIONS ET CONTRAVENTIONS A TISSEMSILT : 576 affaires traitées en décembre    ESCROQUERIE : Mandat d'arrêt international contre le Promoteur ‘'Messaoud''    Bouhired décorée par le président tunisien    Salon de l'agriculture d'Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Les agriculteurs s'inquiètent    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    «L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali»    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    Ligue des champions d'Afrique : WAC - USMA, vendredi à 20h00 - A quitte ou double pour les Algériens    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Secteur des transports à Sétif : Les promesses de Zaâlane : que du vent…
Publié dans El Watan le 06 - 01 - 2019

Inscrites à l'actif de la wilaya de Sétif depuis des lustres, de nombreuses opérations ayant coûté des sommes importantes au Trésor public ne sont toujours pas clôturées.
Les inspections et «menaces» de nombreux ministres qui se sont succédé à la tête du ministère des Transports et des Travaux publics n'ont en fin de compte rien changé à la situation de la pénétrante de l'autoroute Djendjen-Sétif, celle du doublement de la voie ferrée Sétif-El Gourzi (Constantine) ou encore de l'extension de l'aéroport du 8 Mai 1945.
Ainsi, la promesse de Abdelghani Zaâlane, qui avait, lors de sa dernière visite, annoncé la mise en service, avant le 31 décembre 2018, d'un premier tronçon de 14 km de la partie de la wilaya de Sétif longue de 55 km, n'a pas dépassé le cadre des bonnes intentions. Mieux, les travaux qui n'auraient pas dépassé en fin d'année écoulée les 35 %, avancent à pas de tortue. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, la situation financière des entreprises en charge de ce gigantesque projet est, nous dit-on, en suspens, depuis la fin du premier semestre de l'année écoulée.
Et dire que toutes les contraintes en matière de transfert des différents réseaux (eau, gaz, électricité et assainissement), ainsi que les indemnisations des citoyens expropriés, ont été levées par les autorités locales. Eu égard aux retards enregistrés, le projet, qui devrait être achevé durant 2019, ne sera pas livré à temps, au grand dam de la population des wilayas de Sétif, Jijel, Mila et des opérateurs économiques d'une grande partie de l'est et du sud-est du pays. L'amortissement d'une mirobolante enveloppe se chiffrant en milliards d'euros, engagée par les pouvoirs publics depuis 2013, est, une fois de plus, différé à une date ultérieure.
La situation du projet précité n'est pas un cas isolé, puisque le doublement et la modernisation de la voie ferrée Sétif-El Gourzi, sur une distance de 118 km, prend, le moins que l'on puisse dire, un coup de vieux. Confiée à l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), l'opération, lancée en 2006, n'est toujours pas achevée, 12 ans après. Le dernier ultimatum fixé par le ministre en personne pour avril 2018, puis décalé au 5 juillet de la même année, n'a pas été respecté par les chargés de ce projet qui aura coûté plus de 25 milliards de dinars (soit 2500 milliards de centimes). L'aéroport du 8 Mai 1945, dont la rentabilité n'est plus à démontrer, fait encore et toujours l'objet d'un sabotage ne disant pas son nom.
L'aéroport sous-exploité
En plus des nouvelles lignes qui ne pointent toujours pas le bout du nez, la «pseudo-extension» engagée par l'Entreprise de gestion des structures aéroportuaires (EGSA) fait du surplace.
Avant de mettre le doigt sur ces nouveaux aménagements empêtrés dans de faux problèmes et calculs, il est important de remettre sur le tapis la question des vols qui se rétrécissent telle une peau de chagrin. Après la fermeture et la délocalisation de la rentable ligne Sétif-Marseille assurée par Air Algérie, la ligne hebdomadaire Sétif-Mulhouse d'Aigle Azur est non seulement fermée, mais transférée vers l'aéroport de Constantine, assurant désormais la destination en question avec trois vols hebdomadaires (2 pour Air Algérie, alors que l'autre est à la charge d'Aigle Azur). Interpellé sur le sujet par El Watan, le 8 mai dernier, en marge de la célébration du 73e anniversaire des massacres de Mai 1945, le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, avait, ce jour-là, annoncé l'ouverture de nouvelles lignes. Malheureusement, la déclaration est restée sans suite.
Paradoxalement, de nouvelles infrastructures viennent renforcer l'aéroport, ayant inauguré, jeudi 3 janvier 2019, un taxiway de 1200 m, lequel diminue la charge sur la piste et augmente les capacités d'accueil des avions. L'extension du parking avions porte le nombre des postes à 8. Ayant fait couler beaucoup d'encre des années durant, l'ILS (Instrument Landing System) est fonctionnel depuis octobre dernier. L'extension de la bande (largeur) de la piste devant mesurer 300 mètres et répondre le cas échéant aux normes, une fois l'opération achevée, fait son chemin, alors que les aménagements de l'aérogare avancent à pas de tortue.
A cette allure, l'opération ne sera pas clôturée en mai prochain. Le délai de réalisation de dix mois ne sera donc pas respecté par l'entreprise, mise en demeure dernièrement par le wali de Sétif. N'ayant pas admis le fait qu'un tel projet tourne avec un effectif réduit, Nacer Maskri a exigé de l'entreprise, du maître d'ouvrage (EGSA) et du bureau d'études, le renforcement du chantier et l'accélération de la cadence, laquelle permettra à l'infrastructure d'aborder la haute saison avec de nouveaux atouts et arguments. D'autant qu'on annonce l'ouverture en avril, par Air Algérie, de la ligne Sétif-Lille et Sétif-Adrar. La programmation par la compagnie nationale d'une autre desserte Sétif-Lyon, le vendredi, va meubler l'agenda d'un établissement des plus rentables, mais sous-exploité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.