Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Groupe Imétal : Le PDG démissionne, celui de Batimétal limogé
Publié dans El Watan le 13 - 04 - 2016

En cause, Kamel Djoudi a, selon des sources sûres, refusé l'instruction de sa tutelle quant au limogeage du PDG du groupe Batimétal. Dépendant également d'Imétal, ce dernier a été limogé, hier, par le ministre lui-même, affirment les mêmes sources. Cependant, d'aucuns s'interrogent sur les raisons ayant conduit le PDG du groupe Imétal à refuser la décision de sa hiérarchie. «Il est incompréhensible que Djoudi refuse d'exécuter une instruction de son ministre.
D'autant qu'il n'a jamais adopté ce comportement auparavant lorsque cette même tutelle avait décidé du limogeage des PDG de Fondal, d'Alfapipe et même d'Algérie Qatar Steel (AQS) en charge du projet du complexe sidérurgique de Bellara (Jijel). En disgrâce suite à l'affaire des Panama Papers, Bouchouareb a vraisemblablement sévi pour confirmer son statut», estiment des cadres d'Imétal.
Cependant, cette «incartade» de Djoudi ne semble pas la seule raison l'ayant conduit à démissionner. En effet, plusieurs dossiers dont il est en charge ont été un échec total. Il en est ainsi de la réorganisation du groupe Imétal qui, depuis sa création en février 2015 et son arrivée deux mois après, n'a pas été concrétisée juridiquement jusqu'à ce jour. «Finalisée fin décembre 2015, la restructuration du secteur de la sidérurgie et de la métallurgie n'a pas respecté les dispositions prévues par l'article 744 et suite… du code du commerce ; de même que la résolution du CPE relative aux opérations de transfert, de fusion-absorption…
Le groupe Imétal déclare la fin de l'existence de ses entreprises au 31 décembre 2015 et procède au transfert de ses filiales en violation flagrante des lois de la République. Une cession d'existence d'une société doit être suivie simultanément par la création d'une autre entité juridiquement viable, dans le souci d'encadrer le patrimoine et le personnel existants.
Dissoutes, ces unités activent actuellement de fait et non de droit», dénonce un commissaire aux comptes invalidant la modification à plusieurs reprises des PV d'assemblées générales extraordinaires. Le dossier d'ArcelorMittal Algérie (AMA) est une preuve édifiante. En effet, le complexe d'El Hadjar qui est à l'arrêt total depuis novembre 2015 est toujours dénommé ArcelorMittal Algérie. Jusqu'à hier, son registre du commerce est au nom d'AMA. Ce qui implique logiquement qu'il détient toujours les 49% des actifs.
Et l'Indien Mukund Kulkarni est le directeur général de l'usine. Mieux encore, le CPE que préside Abdelmalek Sellal n'a toujours pas validé officiellement la reprise des actions d'AMA par la partie algérienne. Il en est de même pour le projet d'AQS, dont les premiers essais étaient prévus pour juin 2016. Actuellement, il est à peine à 20% de ses objectifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.