«Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Une aubaine pour Sonatrach    Le Maroc veut-il la guerre?    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Les engagements de Belabed    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Vingt médailles pour les Algériens à 24h de la clôture    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Saisie de 250 quintaux de son destinés à la spéculation illicite    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Le Président Poutine accuse les élites occidentales    Skikda Un incendie maîtrisé    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Lancement d'un programme d'appui spécifique au cinéma au théâtre et à la musique    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Maroc: trois morts par asphyxie dans un puits d'extraction de charbon au nord-est du pays    Judo / Jeux de la solidarité islamique 2022 : l'argent pour Asselah, le bronze pour Ouallal    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    La canicule continuera d'affecter l'Est du pays jusqu'à mercredi    Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    La faim plus menaçante    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Festival international des arts de l'Ahaggar : Djamel Allam en guest star
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2010

Les activités de la première édition du Festival international des arts de l'Ahaggar, qui ont élu domicile dans la région d'Abalessa, à 80 km de Tamanrasset, se poursuivent.
Tamanrasset
De notre envoyé spécial
Vendredi dernier, c'était au tour de Djamel Allam, pionnier de la chanson moderne d'expression berbère, de prendre le relais de Zemour, une troupe de chants et de danses traditionnels venue de la République arabe du Sahara occidental. Programmé en fin de soirée, Djamel Allam avance sur la petite scène aménagée, bon œil, bon pied. L'artiste, avec sa barbichette taillée, a tout l'air d'un Paulo Coelho. Pour cette prestation, Djamel Allam n'est pas accompagné par ses musiciens ; il se contente de reprendre en écho sa voix enregistrée. Ce qui n'enlève rien à son talent de compositeur et d'interprète.
L'enfant prodige de la ville de Béjaïa s'est révélé d'ailleurs un sacré agitateur de sons métissés en puisant dans son riche répertoire musical, notamment son dernier album Youyou des anges, enregistré en 2008 en Algérie, en France et au Canada, signant son retour sur la scène internationale. Dans cet album, l'interprète est entouré d'une pléiade d'artistes et de techniciens dont, entre autres, Sid Ahmed Agoumi, Cheb Khaled, Mohamed Lamine, etc. Pour son tour de chant à Abalessa, Djamel Allam interprète, entre autres, de sa voix grave et mélodieuse, Ayemma aâzizen ouretsru (ô chère mère ne pleure pas !), une reprise de la chanson de Farid Ali, vieille de plus d'un demi-siècle, puis Khouya El Hachemi en hommage au défunt maître de la chanson chaâbi El Hachemi Guerrouabi.
Le chanteur enchaîne d'autres titres, notamment Louali, Ruh, Djawhara ainsi qu'une chanson composée par le chanteur chaâbi H'sissen. Ses textes exhalent un souffle poétique puissant. Des sonorités traditionnelles berbères, arabes à la world music aux influences jazzy, Djamel Allam, en virtuose, marie ses éléments pour en faire son propre style. Le public, peu nombreux à son apparition sur scène, est agréablement surpris de découvrir une musique inventive et surprenante.
Par ailleurs, les organisateurs ont remis, durant la même soirée, les prix du meilleur conte des arts de l'Ahaggar. Les lauréats devant recevoir leurs prix ont brillé par leur absence. Le jury n'a d'ailleurs pas précisé les critères de leur sélection.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.