Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Mali: 2ème journée du dialogue national inclusif, se pencher sur la crise multiforme    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Real : Zidane évoque la situation de Gareth Bale    Quel sort pour le FLN ?    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Le début d'une nouvelle phase ?    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Liban: des dizaines de blessés dans des heurts entre policiers et manifestants    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Les journalistes non concernés    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Un prisonnier s'évade en Ardèche    Résurgence de l'hépatite A à Bouira    À qui profite le statu quo ?    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Le massage thaïlandais sur la liste du patrimoine de l'Unesco    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Nouvel effondrement partiel au 5 rue Verdun: Des familles revendiquent des travaux de restauration des parties communes    Arguant de la «crise politique dans le pays»: Volkswagen suspend la production de sa marque en Algérie    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    Gaïd Salah félicite le président élu Tebboune, l'homme apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise vénézuélienne : Washington menace de passer aux actes
Publié dans El Watan le 25 - 02 - 2019

L a tension s'amplifie entre le pré,sident vénézuélien Nicolas Maduro, et les pays qui soutiennent son opposant Juan Guaido. Friction alimentée samedi par des troubles aux frontières du pays avec la Colombie et le Brésil, où l'opposition a tenté de faire entrer de l'aide humanitaire.
Passé vendredi en Colombie alors que la justice lui a interdit de quitter le territoire, Juan Guaido a annoncé qu'il participerait aujourd'hui à Bogota à une réunion sur la crise au Venezuela du Groupe de Lima qui comprend quatorze pays du continent américain, en majorité hostiles à Nicolas Maduro. Le vice-président américain, Mike Pence, sera présent.
De son côté, le président Maduro a refusé l'aide en dénonçant une tentative déguisée d'intervention américaine et a fermé plusieurs points de passage aux frontières vénézuéliennes avec la Colombie et le Brésil, deux pays où la gauche a perdu le pouvoir. Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a indiqué samedi que «les Etats-Unis vont passer aux actes contre ceux qui s'opposent à la restauration pacifique de la démocratie au Venezuela».
Et d'ajouter : «Maintenant, le temps est venu d'agir pour soutenir les besoins du peuple vénézuélien désespéré», qualifiant de «brutes» les forces de sécurité vénézuéliennes qui ont réprimé des manifestations. Membre du Groupe de Lima, le Canada a réclamé le même jour «l'accès sûr et sans restriction» de l'aide au Venezuela et s'est dit «profondément préoccupé» par les actes de violence visant à entraver son entrée dans le pays.
L'aide de la discorde Samedi, des violences ont éclaté aux frontières avec la Colombie et le Brésil, où les manifestants exigeaient l'entrée dans le pays de convois d'aide humanitaire. Plusieurs poste-frontières sont bloqués par l'armée, restée jusque-là fidèle à Maduro. Deux camions et leur cargaison de médicaments ont été incendiés peu après être entrés au Venezuela depuis la Colombie, selon Bogotá qui a alors ordonné le retour des autres véhicules. Un bateau parti de Porto Rico avec de l'aide a par ailleurs rebroussé chemin après avoir «reçu des menaces directes de tir» de la marine vénézuélienne, a affirmé le gouverneur de l'île, Ricardo Roselet.
Le gouvernement colombien a dénoncé des «violations des droits humains». «Cette action pacifique et de caractère humanitaire a été interrompue depuis le Venezuela sous le régime usurpateur de Maduro avec une répression violente et disproportionnée», a déclaré le ministre colombien des Affaires étrangères, Carlos Holmes Trujillo. S'exprimant devant ses partisans, le président Maduro a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec «le gouvernement fasciste de Colombie» et a donné 24 heures «à l'ambassadeur et aux consuls» pour quitter le pays en ces termes : «Dehors, les oligarques».
Et de poursuivre : «Je ne m'inclinerai jamais, je n'abandonnerai jamais. Je défendrai toujours notre pays, au prix de ma vie si nécessaire.» Cependant, pour le président colombien, Ivan Duque, Juan Guaido est le seul chef de l'Etat vénézuélien en exercice.
Hier, l'Union européenne (UE) s'est dite prête à accroître son aide humanitaire au Venezuela, condamnant la violence et le recours à des «groupes armés irréguliers» par les autorités de Caracas pour empêcher l'entrée de l'aide.
Président de l'Assemblée nationale dominée par l'opposition, Juan Guaido, qui s'est autoproclamé président le 23 janvier, a fixé la journée de samedi comme date butoir pour la livraison de l'aide humanitaire stockée aux portes du pays et promis l'amnistie à tout le personnel des services de sécurité qui le rallierait.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.