CRISE POLITIQUE : Les partis de l'alternative démocratique rejettent le dialogue    EXPORTATIONS DU CIMENT : 30 millions de dollars de ciment exportés en 5 mois    Hafid Derradji qualifié de ‘'terroriste''    EGYPTE : Des dizaines de supporters algériens bloqués au Caire    AU PROFIT DES NOUVEAUX BACHELIERS : Les portes ouvertes sur l'université    GROGNE DES IMAMS : Hadjimi menace d'un vendredi blanc !    SURETE DE WILAYA DE MASCARA : Deux vendeurs de boissons arrêtés    TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    Grandiose !    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    ACTUCULT    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Explosion de joie sur fond de révolution    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    De la catastrophe écologique à la désertification    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Le festival de la chanson oranaise revient    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après sa déclaration sur l'Algérie : Des Algériens s'insurgent et demandent audience à Emmanuel Macron
Publié dans El Watan le 13 - 03 - 2019

Un collectif d'élus franco-algériens et des membres de la société civile algérienne vivant en France se sont associés pour publier une lettre ouverte au président français Emmanuel Macron pour dénoncer les propos prononcés hier depuis Djibouti sur l'annulation de l'élection présidentielle.
Les signataires écrivent : « Monsieur le Président de la République, l'Algérie connait depuis plusieurs semaines, une vague historique de contestation du régime en place. Des millions d'Algériennes et d'Algériens sont sortis dans la rue et défilent pacifiquement depuis le 22 février, dans chaque ville et village, pour exprimer leur volonté de prendre en main leur destin et construire les bases d'une Algérie nouvelle.
Nous, élus de la République et représentants de la société civile, souhaitons fortement attirer votre attention sur la situation actuelle, porteuse de tant d'espoirs et susceptible d'engendrer de grandes désillusions. Le message du peuple algérien est très clair : il ne veut plus que son avenir lui soit confisqué. La merveilleuse et diverse jeunesse algérienne qui s'est déployée depuis plusieurs semaines dans les rues d'Alger, Oran, Annaba, Bejaïa ou Batna et le peuple algérien dans son ensemble, ne laisseront personne leur voler une première victoire conquise pacifiquement mais avec une détermination exemplaire.
La mobilisation des Algériennes et des Algériens, corporation par corporation, étudiants, lycéens, magistrats, avocats, médecins, travailleurs, y compris du secteur pétrolier, démontre, s'il en était besoin, une maturité politique incroyable. Les Algériens ont pris acte du recul de M. Bouteflika mais ne se laisseront pas bernés pas une énième ruse du pouvoir.
La « décision » du Président Bouteflika d'interrompre le processus électoral et de prolonger son mandat est, au plan de la légalité, une violation flagrante de la constitution algérienne. Le choix de la France de saluer cette « décision » – sans faire cas de l'environnement juridique algérien – est désormais considérépar la majorité des Algériens comme un soutien de la France au coup de force du pouvoir en place, contre la constitution algérienne et, par conséquent, contre le peuple algérien. Nous, élus de la République et représentants de la société civile, attachés à l'amitié entre nos deux pays et nos deux peuples, liés au peuple algérien, par des liens familiaux étroits et indéfectibles, regrettons ce quitus, donné si précocement au président algérien, qui fait fi du rejet absolu de ce pouvoir par le peuple algérien.
Nous, élus de la République et représentants de la société civile, affirmons sans équivoque aucune, être aux côtés des Algériennes et des Algériens dans leur lutte pacifique pour l'avènement d'un Etat de droit.
Monsieur le président de la République, nous avons l'honneur de solliciter de votre bienveillance, de bien vouloir nous accorder une audience, afin de vous faire part de nos inquiétudes légitimes quant au devenir des relations entre nos deux peuples et nos deux pays et de trouver avec vous les conditions d'un retour à la confiance entre le peuple algérien et la France. La date du 19 mars pour ce rendez-vous, serait symboliquement forte. Vous en remerciant, nous vous prions de croire, Monsieur le président de la République, en notre très respectueuse considération.
Premiers signataires :
Selima SAADI, conseillère départementale de Moselle, Akli MELLOULI, adjoint au maire de Bonneuil-sur-Marne et conseiller territorial, Abdallah ZEKRI, président de l'association des Mozabites en Europe, Samira BRAHMIA, auteure-compositrice-interprète, Hakim ALLIK, président espace franco-algérien,Nora CHEDDAD, responsable espace franco-berbère de Créteil et présidente du Conseil national des Amazighs de France,Hamid KERMANI, adjoint au maire d'Orly, Nora BOURAZI, pharmacienne, Angelo BELKACEM, espace franco-algérien Bourgogne-Champagne, Hanifa GUERMITI, conseillère territoriale, Karim DJERMANI, architecte dplg, Nadia SALEM, auteure-journaliste, Salah BELARBI, responsable associatif, Djima KETTANE, dirigeante, Sofiane GHOZELANE, adjoint au maire de Pontault-Combault, Saliha GUEDJA, responsable logistique,Nadia BELAALA, chargée de mission, Noël BOUSSAHA, journaliste-rédacteur web,Farida SABRA, militante associative, Hassan MEBARKI, scénariste-producteur, Saïd CHABANE, gérant de société, Lila BIOT, militante associative, Atmane MAMERI, responsable syndical, Tayeb REGAZ, responsable associatif


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.