La CAPC salue la volonté de l'Etat de réviser l'accord commercial Algérie-UE    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Algérie/Italie: le comité technique chargé de la délimitation des frontières maritimes installé    L'Algérie peut jouer "un rôle très important pour assurer la sécurité et la paix dans la région"    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    Un terroriste abattu, 4 éléments de soutien et 11 narcotrafiquants arrêtés en une semaine    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Neghiz face à la presse    Levée progressive du gel sur les projets du secteur de la santé    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Prorogation des promotions au 30 septembre    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    STABLE ET DURABLE    Les souscripteurs AADL protestent    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    La fille des Aurès    Les non-dits    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Chlef: Mener les projets à bon port    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Bovins et crocodiles    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une coordination lance une plateforme pour le changement : Des acteurs influents du parti dissous parmi les signataires
Publié dans El Watan le 19 - 03 - 2019

Bannis de la scène politique, honnis par un large segment de la société, d'anciens acteurs du FIS dissous tentent de s'impliquer dans le mouvement populaire et proposent même des solutions pour une sortie de crise.
A l'origine de la tragédie nationale qu'a connue le pays durant les années 1990 et qui reste gravée, à jamais, dans les mémoires des Algériens, ces militants de l'ex-FIS – Mourad Dhina, Kamel Guemazi et Ali Djeddi – qui n'ont jamais abandonné leur projet d'instauration d'un «califat» en Algérie, se sont rendu visibles depuis le début du mouvement. Ils participent aux réunions de l'opposition et apportent leur caution à des initiatives pour une transition démocratique.
Qui veut impliquer ces anciens et plus influents membres de l'ex-FIS dans ces mouvements pacifiques ? Quel que soit le camp qui cherche à les courtiser, ces personnes ne peuvent en aucun cas parler au nom du peuple. La rue a signifié une fin de non-recevoir à ces «intégristes».
Hier, «une plateforme pour le changement en Algérie» a été lancée par un groupe appelé «CNC-DZ» et a été signée par, entre autres, les «démocrates» Zoubida Assoul, Mohcine Belabbas, Karim Tabbou, mais aussi par des «notables» du FIS dissous, en l'occurrence Kamel Guemazi et Mourad Dhina. Cette plateforme est, d'après ses initiateurs, «le fruit d'un débat de plusieurs semaines et de réunions entre les jeunes Algériens, hommes et femmes, de villes et de villages du pays, préoccupés au premier plan de l'avenir de l'Algérie, indissociablement lié à leur propre avenir.
Elle résume et synthétise les avis et points de vue exprimés par la majorité des participants au débat et prend également en compte les propositions avancées et les points de vue exprimés par d'autres acteurs politiques et de la société civile sans exclusion», écrivent ses auteurs. Neuf personnalités de l'opposition et de la société civile l'ont approuvée : Zoubida Assoul, Abdelghani Badi, Mohcine Belabbas, Ali Benouari, Samir Bouakouir, Mustapha Bouchachi, Mourad Dhina, Kamel Guemazi et Karim Tabbou.
Contacté pour savoir pourquoi il s'est associé à ces acteurs de l'ex-FIS, Karim Tabbou explique qu'il n'a même pas vu les signatures : «Je ne suis pas dans une logique de constitution de groupe ni d'alliance d'appareil. La plateforme, je l'ai reçue via Facebook. Toutes les idées qui sont posées et qui font l'objet de débat, j'en prends acte. Avec la diffusion de cette plateforme, chacun aura le droit d'exprimer son opinion.»
Les signataires de cette plateforme précisent qu'ils ne revendiquent ni la paternité ni un rôle privilégié dans la coordination nationale pour le changement : «La coordination est ouverte, sans exclusive, à celles et ceux qui adhèrent à la présente plateforme et c'est en son sein que seront abordées, de manière démocratique et transparente, les questions de représentation de la coordination ainsi que ses actions concrètes.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.