L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Samir Mrabet. Professeur de piano au Conservatoire municipal : « Tout a commencé par une petite guitare offerte par mon père »
Publié dans El Watan le 14 - 04 - 2010

Il s'appelle Samir Mrabet, la quarantaine. Atteint, dès sa prime enfance, de glaucome congénital, il est devenu, en dépit d'une déficience visuelle, l'un des musiciens les plus sollicités du paysage artistique national.
Comment être-vous venu à la musique ?
Tout a commencé par une petite guitare en plastique offerte par mon père alors que j'avais à peine quatre ans. Eu égard à mes prédispositions et à mon penchant précoce pour la musique, j'ai été inscrit au Conservatoire municipal de Sidi Bel Abbes où j'ai appris le solfège avant d'acquérir un diplôme de piano.
Vous êtes-vous intéressé à d'autres styles de musique ?
Depuis, je me suis investi dans divers genres musicaux tels que l'oriental et le classique. Pour ce faire, j'ai dû me verser dans l'apprentissage et la maîtrise d'une variété d'instruments parmi lesquels figurent notamment le violon, la mandoline, l'accordéon, el oud et le kanoun.
Quel a été votre apport dans les milieux artistiques ?
Outre l'accompagnement des chanteurs, je me suis également intéressé aux arrangements musicaux, aux adaptations des mélodies, à divers travaux d'orchestration. Tout ceci en prenant le soin constant et permanent de préserver l'authenticité et l'originalité des genres musicaux.
Que représente pour vous la formation ?
C'est pratiquement mon leitmotiv. Actuellement, j'exerce le métier de professeur de piano au Conservatoire municipal de Sidi Bel Abbes où je me consacre à la formation de jeunes talents. Je vous signale, à ce propos, que ma grande satisfaction est de pouvoir contribuer à la prospection et l'émergence de jeunes musiciens qui auront, à leur tour, la noble tâche d'enrichir, de protéger et de transmettre aux générations futures l'art musical légué par nos aînés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.