Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    4 759 logements distribués à travers plusieurs wilayas    Vers un nouveau rendez vous électoral    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Les dossiers de 12 anciens responsables, dont Ouyahia et Sellal transmis à la Cour suprême    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    Téhéran dénonce la surenchère américaine    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Mellal : "J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive"    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Aïn El Turck pas encore prête pour l'accueil du rush des vacanciers: Les prémices d'un énième échec de la saison estivale    Des adoptions dans un climat délétère    La liste s'allonge    Le président Trump effectue une visite au Japon    L'activité en baisse de 85%    Lâche agression d'une fonctionnaire    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre le paludisme en Algérie : Accord de certification de l'OMS pour l'élimination de la maladie
Publié dans El Watan le 21 - 04 - 2019

L'Algérie s'apprête à obtenir la certification de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'élimination du paludisme, a déclaré, lundi à l'APS, le directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Dr Djamel Fourar.
L'Algérie, qui s'est engagée vis-à-vis de l'OMS à consentir tous les efforts pour éliminer le paludisme (la malaria) à travers le programme national élaboré à cet effet par l'Etat, «obtiendra prochainement la certification OMS sur l'élimination du paludisme», a indiqué M. Fourar. Il a évoqué, dans ce cadre, la visite d'un groupe d'experts (ne relevant pas de l'OMS) qui s'est rendu, cette semaine, à Adrar, Ouargla et Tamanrasset, pour s'enquérir de près de la situation épidémiologique, soulignant que ce groupe a élaboré un rapport adressé à l'OMS qui, à son tour, l'a transmis à un autre groupe indépendant d'experts à Genève (Suisse) «pour trancher le dossier en toute transparence à l'effet d'accorder à l'Algérie le document certifiant l'élimination définitive du paludisme».
A noter que l'Algérie n'a enregistré aucun cas de paludisme depuis 2014. Les cas signalés avant cette année étaient importés par des étrangers venus de régions subsahariennes ou des personnes ayant visité des régions à forte propagation de cette maladie et n'ayant pas respecté les consignes médicales de prise de médicaments à leur retour de mission, selon le ministère. Il s'agit de la troisième certification accordée par l'OMS à l'Algérie, après celle obtenue en 2016, suite à l'élimination de la poliomyélite, sachant qu'aucun cas n'a été enregistré depuis 1996.
La deuxième certification est celle de l'élimination du tétanos néonatal. L'Algérie a obtenu des certifications d'élimination de certaines maladies infectieuses grâce au calendrier national de vaccination mis en place dès les premières années de l'indépendance, un calendrier qui a été mis à jour suivant les derniers développements scientifiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.