TRIBUNAL DE BOUMERDES : Le procès d'Abdelghani Hamel reporté au 2 juin    ASL AIRLINES FRANCE : Programmation de 5 vols vers Paris à partir d'Alger    DURANT LES DEUX JOURS DE L'AID EL FITR : Rezig confirme : ‘'la permanence respectée à 99,44%''    APOCE : Le prix du masque ne doit pas dépasser 15 DA    BOUMERDES : Distribution de 100 000 masques médicaux    Journée de l'Afrique-Sahara occidental: le Zimbabwe appelle à la fin de l'occupation sur le continent africain    Le Parlement de Navarre appelle à la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis    Le ministre des Finances présente le PLFC 2020 devant l'APN    Corruption: report au 2 juin du procès d'Abdelghani Hamel et de son fils    Covid19: 194 nouveaux cas, 171 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Foot/Révision des statuts et règlements: les travaux des sous-commissions "avancent bien"    Mohamed Bouhamidi: des ONG internationales tentent d'orienter le Hirak pour aboutir à une situation de chaos en Algérie    Création de l'Union africaine des sports de boules    Les 76 centres de torture de Mascara: témoins de la politique inhumaine du colonialisme français    Lounis Ait Menguellet célèbre la Journée de l'Afrique avec des artistes du monde entier    ES Sétif : Des contentieux en suspens…    Report de la CAN-2021 : Le Cameroun tranchera en septembre    Sonatrach bousculée en Europe    Le FLN et le RND tiennent leur conclave ce week-end    "Le texte empile contradictions et ambiguïtés"    Encore un scandale !    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La piste Zeghba se dessine    Le Sahel s'enfonce dans la crise sécuritaire    Le PPE fustige la politique de la Commission européenne    "La santé du citoyen est notre préoccupation majeure"    Territoires : Non Autonomes L'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Le patron de l'AIE se dit optimiste    "La crise sanitaire nous pousse à réfléchir sur la finalité de notre existence"    "Songs for freedom"    "Le bilan de l'Académie de tamazight est nul"    Covid-19: L'OMS suspend les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine "par sécurité"    Tlemcen: Plus de 280 pochettes de sang collectées    Le ministre de la Santé: Le déconfinement, une mesure «indispensable»    Belgaid: Trois individus arrêtés et près de 2 kg de kif saisis    Aïd El Fitr et Covid-19: Confusion et incompréhension    SEUL UN VACCIN    Un e-Aïd inédit !    Tébessa: Youkous, un site naturel à valoriser    Vers un appui technique du département du Trésor américain    Une reprise graduelle et prudente    'l'automobile est trés complexe et tout est une question de compétitivité'    Le décret exécutif publié au JO    AID EL FITR : Le Président Tebboune présente ses vœux à l'Armée et au corps médical    DEFENSE : L'Algérie réceptionne 42 hélicoptères modernisés en Russie    WILAYA DE SAIDA : Installation du nouveau directeur de l'administration locale    Les pays africains appelés à bâtir des économies plus résilientes grâce à l'intégration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Des visites ministérielles à la sauvette
Publié dans El Watan le 14 - 05 - 2019

Dans la matinée d'hier, selon nos différentes sources, la wilaya de Tipasa a enregistré les visites «à la sauvette» du DGSN, Abdelkader Kara Bouhadba, et celle du ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba.
Les deux hauts responsables sont venus s'enquérir de la situation de leurs secteurs respectifs dans ce territoire éclaboussé par moult scandales.
Des projets surfacturés qui ont largement dépassé leurs délais de réception pour le secteur des travaux publics, tandis que d'autres, achevés – le cas des sièges de sûreté urbaine et de la sûreté de wilaya – mais dépourvus d'équipements, entraînant des retards dans leur mise en service.
Il est loin le temps où chaque responsable ameutait les journalistes de la presse écrite et audiovisuelle, lors de chaque déplacement officiel, afin de rapporter l'information. Tout un protocole et un dispositif étaient mis en branle pour «impressionner» lors de chacune des haltes.
A présent, le déplacement de l'officiel est tenu secret afin d'échapper aux comités d'accueil que doivent lui réserver les populations, de surcroît par les temps qui courent, depuis le 22 février 2019. Les hauts responsables se contentent de la présence de la caméra de l'Unique, des micros de l'APS et de la radio locale, afin de faire part de leurs missions officielles.
Une nouvelle politique en matière de communication de la part du wali, l'un des protégés de l'ex-ministre de l'Intérieur, Bedoui Noureddine, s'est installée volontairement depuis peu de temps. Cette étrange manière d'organiser ces visites officielles suscite moult critiques et commentaires de la part des citoyens.
Il n'y a que les «sirènes» des véhicules des services de sécurité qui accompagnent les responsables qui brisent «le secret» des mouvements à la sauvette de ces derniers.
Les problèmes des citoyens et la divulgation des détournements du foncier ont tous été dénoncés par les représentants de la presse privée, aujourd'hui écartés lors de ces visites. Le système et les pratiques n'ont pas du tout changé. Pourtant, le hirak demeure actif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.