Real Madrid - Manchester City : Les compositions d'équipes avec Mahrez titulaire    Benzema a prolongé avec le Real Madrid    Coronavirus en Algérie : L'inquiétude monte à Sétif    L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    ILS SE SERAIENT ACCAPARES DE 600 TERRAINS : Vers la levée de l'immunité de 2 députés FLN    Djerad reçoit l'Envoyé spécial du PM britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie    Mustapha Berraf renonce à sa démission !    ARABIE SAOUDITE : Le président Tebboune en visite d'Etat    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    Protection civile: des mesures anticipatives pour faire face au Coronavirus    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    EXPLOSION DANS UNE HABITATION : 19 blessés dont 7 enfants à Oum El Bouaghi    60.000 étudiants étrangers sont passés par l'Université algérienne    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    Le projet de Jaguar Land Rover    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    L'inébranlable détermination des étudiants    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    La Libye en tête des préoccupations    Une médaille pour le hirak à Montréal    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    2 vendeurs de drogue et psychotropes arrêtés    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Synthétisation de l'écosystème digital : Les acteurs du numérique s'organisent    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Des individus pas très respectables    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»
Publié dans El Watan le 25 - 05 - 2019

Pouvez-vous vous présenter et nous présenter la structure que vous dirigez ?
Je suis dans le secteur de la jeunesse et des sports depuis 30 ans. Avant d'être cadre gestionnaire, j'étais athlète, dès mon jeune âge, et j'ai participé avec d'autres camarades à la création de l'Ecole d'athlétisme d'Azazga.
Je suis à l'origine un sportif de formation, avant d'assumer, par un concours de circonstances, les fonctions de gestionnaire polyvalent, notamment au nouveau stade de Tirsatine. J'assure actuellement mes nouvelles charges, en tant que responsable de cette auberge de jeunesse, grâce à la collaboration et au soutien de l'association des jeunes qui y siège, d'autant plus que depuis l'ouverture de cette structure, en novembre 2016, nous n'avons jamais eu de budget.
L'auberge est dotée d'une capacité d'hébergement de 56 lits, un restaurant et une cuisine, une cafétéria, un amphithéâtre situé sous la terrasse qui accueille les activités, comme celles que nous organisons pendant ce mois de Ramadhan.
De quel encadrement dispose la structure ?
Au départ, il y avait une seule structure dans cette auberge de jeunes qui englobait une salle de sports spécialisée et une salle polyvalente. Puis, il a été créé, dans cette même structure, un CSP (complexe sportif de proximité) pour lequel le personnel de l'auberge a été affecté, ainsi qu'une partie des locaux. Seul subsiste le directeur, moi-même, et une attachée d'administration, ainsi que deux agents de nuit et un troisième le jour.
Je me retrouve dans des difficultés énormes à faire face aux charges de gestion et d'animation. Nous nous occupons de tout, jusqu'à l'entretien. Nous fonctionnons grâce à la bonne volonté de notre équipe, même si elle est réduite. Pour les moyens matériels, et en l'absence de budget, c'est l'association, avec son unique subvention reçue l'année dernière, qui nous aide à organiser les activités et à faire fonctionner la structure.
Avez-vous des partenaires pour l'organisation des activités ?
Oui, c'est fondamentalement basé sur le bénévolat. Nous travaillons en collaboration, entre autres, avec l'association des randonneurs portant le nom de feu Dr. Messaoudène, ainsi que de nombreux artistes et des bonnes volontés. Nous organisons pendant ce mois de Ramadhan des soirées le mardi, le jeudi et le vendredi. La dernière activité que l'auberge a abritée, la semaine dernière, a été un hommage à la grande chanteuse Djida Tamechtuht.
Au cours de l'année, on travaille avec des associations, on marque toutes les dates commémoratives, les journées nationales et internationales. Nous avons par ailleurs une chorale de femmes, une autre pour enfants et un club vert qui a créé ici-même une mini-pépinière.
Qu'attendez-vous de l'administration locale de la jeunesse ?
En tant que gestionnaire de l'auberge de jeunes, j'attends beaucoup de la direction de la jeunesse et des sports. J'attends qu'on revoit la politique de fond de cette structure qui a été conçue sur les papiers en tant qu'auberge de jeunes d'Azazga, et elle doit le rester.
Je demanderais évidemment le renforcement du personnel d'encadrement et aussi une extension, notamment sur le premier parking qui peut accueillir des locaux en étages pour agrandir les capacités d'accueil, car il y a beaucoup de monde qui prend contact avec nous pour un passage dans notre structure.
Des compatriotes, parfois des sportifs de haut niveau, établis à l'étranger, expriment leur souhait de nous rendre visite et que nous serons heureux de recevoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.