L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 268 guérisons et 9 décès    L'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    Mechichi campe sur ses positions    L'utopie, c'est fou, c'est bien    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    L'usage de la langue anglaise renforcé    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Comment vaincre les réticences    La mauvaise note !    Peu de communication, beaucoup de spéculation    L'urgence de faciliter l'acte d'investir    Boukadoum prend part aux travaux de la conférence de "Berlin 2" sur la Libye    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Tous les chemins mènent à Oran    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Vers une agence d'accréditation et d'assurance-qualité ?    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats
Publié dans El Watan le 18 - 06 - 2019

Dans une ambiance toute particulière, 12 566 élèves de la troisième année secondaire, dont plus de 50% de filles, ont pris, dimanche matin, le chemin vers les 37 centres d'examen dans différents établissements scolaires de la wilaya, pour y subir les épreuves du baccalauréat 2019, qui coïncident cette année avec une conjoncture exceptionnelle du hirak que vit le pays.
Tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour garantir et faciliter un bon déroulement de cet examen primordial pour l'accès à l'université. Rien n'a été laissé au hasard, selon les responsables de la direction de l'éducation nationale de la wilaya de Médéa, surtout pour l'hébergement, la restauration, la couverture sanitaire et la sécurité, en particulier pour les candidats et candidates libres, dont le nombre s'élève cette fois-ci à 6265.
Aussi, 2417 cadres de l'enseignement ont été mobilisés pour la surveillance des classes d'examen durant cinq jours. Tout semble se dérouler dans de bonnes conditions dans un climat serein, où un impeccable service d'ordre veille à la sécurité autour des centres pour assurer le calme et la fluidité des accès vers ces établissements scolaires.
Certains candidats, interrogés à la sortie des classes d'examen, étaient contents et satisfaits des sujets, en s'accordant à dire qu'ils étaient abordables et à la portée de tout le monde, surtout pour ceux qui se sont dévoués et qui ont bien travaillé durant toute l'année scolaire.
L'optimisme est de rigueur au niveau de la direction de Médéa, où on compte améliorer davantage le taux de réussite au baccalauréat 2019 et se classer parmi les meilleurs au niveau national. Il est à rappeler que Médéa s'était classée à la sixième place à l'échelle nationale l'année passée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.