Rassemblements et meeting: Les précisions de l'ANIE    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Ligue des champions d'Europe: PSG - United, de la revanche dans l'air !    Nouveaux bacheliers: Les préinscriptions, mode d'emploi    Non respect des gestes barrières et hausse des cas de Covid-19: Le wali ordonne l'intensification des contrôles    24 blessés dans sept accidents de la route en 72 h    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    L'Opep+ décidée à prendre les mesures pour stabiliser le marché    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    Comparution de l'ex-wali zoukh    Talaie El Hourriyet appelle ses militants à faire "prévaloir l'intérêt du pays"    214 nouveaux cas dépistés en Algérie    Baisse prévisionnelle des réserves de change à moins de 47 mds/USD    Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent    Sacchi et Capello évoquent la performance de Bennacer !    Première séance pour Benrahma avec West Ham    PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises    OPEP+: Attar insiste sur le respect des engagements pour rééquilibrer le marché    Le projet de l'amendement constitutionnel institue un nouvel Etat fier de son identité et ouvert sur le monde (Hafsi)    Energie: le taux national d'électrification a atteint plus de 98% à fin 2019    Les réserves de change passeront sous la barre des 50 milliards de dollars    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    VIANDES BLANCHES : Prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché    LAGHOUAT : 03 morts et 06 blessés dans un accident à Aflou    DISTRIBUTION DE LOGEMENTS A MASCARA : Opération d'envergure à l'occasion du 1er novembre    RENCONTRE SUR LE PROJET D'AMENDEMENT CONSTITUTIONNEL : La fédération nationale de la société civile sensibilise les citoyens    Référendum constitutionnel : Talaie El Hourriyet décide de participer et appelle ses militants à faire prévaloir l'intérêt du pays    Fédération subaquatique (FASSAS): deux candidats pour le poste de président et 11 pour le bureau    A servi et peut servir encore!    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Le MC Saïda toujours interdit de recrutement    La CAF propose différentes options pour les 3e et 4e journées    "Nous n'allons pas reconfiner à nouveau"    Lilia Salemkour sur le podium    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Aux enchères de Christies, 10 millions de dollars pour un recueil de Shakespeare    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Louisa Hanoune maintenue en détention provisoire
Le PT dénonce le rejet de la demande de mise en liberté de sa cheffe
Publié dans El Watan le 16 - 07 - 2019

Le PT tiendra incessamment une réunion avec le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune pour étudier les voies et moyens de renforcer et élargir la mobilisation sur le terrain de la démocratie, pour exiger et obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de la secrétaire générale du PT.
La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, ne quittera pas de sitôt la prison militaire de Blida, où elle est incarcérée depuis trois mois. Le Tribunal militaire de cette ville a rejeté, hier, la nouvelle demande de mise en liberté provisoire pour la pasionaria du PT. Et de ce fait, elle est maintenue en détention provisoire.
La formation politique dont elle est la présidente dénonce le rejet, pour la troisième fois, de la demande formulée par le collectif d'avocats de Louisa Hanoune, première leader d'un parti politique à être emprisonnée pour ses positions politiques depuis la fin de la tragédie nationale.
Le parti s'insurge contre cette arrestation injuste et infondée et rappelle que Mme Hanoune, qui entame son troisième mois en prison, est une détenue politique arbitrairement arrêtée et écrouée depuis le 9 mai dernier.
Ses avocats ont indiqué qu'elle présente toutes les garanties pour être en liberté provisoire et rester à la disposition de la justice. Ils ont même appuyé leur requête d'un rapport de médecins quant à l'état de santé de Mme Hanoune qui est inquiétant. En vain. «Cette injustice doit cesser», dénoncent les cadres de son parti.
Pour eux, aucune raison valable qui justifie le maintien de leur secrétaire générale en détention provisoire. «Cette détention provisoire devient de fait une condamnation provisoire, puisqu'elle est privée de liberté et de ses droits politiques et civiques depuis 68 jours», explique le parti dans un communiqué.
Le maintien de la première dame du PT en prison s'inscrit, selon le secrétariat permanent du bureau politique du parti, dans la nouvelle offensive des autorités contre la démocratie et les libertés. «Le maintien de Louisa Hanoune en prison tout comme le moudjahid Lakhdar Bouregaâ et des dizaines de détenus d'opinion annonce un tournant dans la nouvelle ère ouverte le 9 mai dernier avec son incarcération», s'inquiète le parti.
Le PT tiendra incessamment une réunion avec le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune pour étudier les voies et moyens de renforcer et élargir la mobilisation sur le terrain de la démocratie, pour exiger et obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de la secrétaire générale du PT.
Depuis son incarcération, le parti a organisé plusieurs rassemblements et la moudjahida Zohra Drif-Bitat, qui coordonne le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune, a saisi par écrit le chef d'état-major de l'armée pour lui demander de libérer la secrétaire générale du PT, considérant que son arrestation est «injuste», «arbitraire» et augurant de sombres menaces sur l'exercice de toutes les libertés démocratiques, notamment la libre action politique et partisane dans notre pays.
«Libérez Louisa Hanoune et tous les détenus politiques et d'opinion et faites de ces libérations un gage de sincérité dans le but de rebâtir le socle de confiance malmené par le régime en place», avait demandé la moudjahida. Un appel qui n'a pas eu l'écho souhaité…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.