Le Président Tebboune présente ses condoléances à la famille de l'avocate Terrafi Yasmine    Signature d'une convention entre le ministère des Affaires religieuses et l'ONPLC    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Abdelhak Lamiri: «L'idée de relance de l'économie n'a jamais vu le jour»    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Les 13 manifestants acquittés    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Tiaret: Près de 1.800 logements attribués    DENSIFICATION    Oran: trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés    Révision de la Constitution: Les propositions du MSP    Complexité insurmontable ?    Institut Cervantès: Un riche programme éducatif et culturel pour juillet    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Flambée des prix des climatiseurs    Le financement participatif bientôt opérationnel    Ouyahia et Sellal rejettent en bloc les charges retenues contre eux    Confinement de 13h à 5h pour 18 communes    Près de 300 migrants interceptés par la Turquie    Un sixième centre de dépistage mis en service à Oran    Réception prochaine d'un service des urgences médico-chirurgicales    Les commerçants tirentla sonnette d'alarme    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    "Le 7e art a permis un changement profond dans les révolutions"    Epopée d'un pays en construction    Eléments constitutionnels de "l'Etat démocratique et social"    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    La Juventus pied au plancher, la Lazio au rattrapage    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    Enfin !    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Le ministre des sports répond a Taoufik Makhloufi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Association Rachda à Tébessa : Un engagement sans faille envers les femmes
Publié dans El Watan le 03 - 08 - 2019

La prise en charge des enfants jusqu'à l'âge de la scolarisation, devient un problème pour les familles, car elle nécessite un accueil adéquat dans des structures publiques ou privées, telles que les crèches, les jardins d'enfants ou autres.
Elle est indispensable non seulement pour la garde et la socialisation de ces enfants et leur apprentissage du préscolaire, mais, joue aussi un rôle essentiel dans la vie des mamans, qui peuvent pratiquer leurs activités professionnelles en toute quiétude. Un but bien tracé par l'association nationale féminine Rachda, acronyme de Rassemblement national contre la hogra et pour les droits des Algériennes.
L'association, qui ne jouit pas du soutien des autorités locales, lutte contre les violences physiques, sexuelles et morales exercées contre les femmes. Elle leur fournit, outre l'apport psychologique, un accompagnement qui les soulage pendant qu'elles travaillent, celui de la prise en charge des enfants. «Nous sommes fières quand même de constater que la femme à Tébessa pourra se présenter sur le marché du travail sans contraintes, une fois rassurée par notre prise en charge de son enfant, et ce, dès son bas âge», a expliqué Mme Lilette Benayad Cherif, présidente de l'association à Tébessa. «Les enfants sont dans un espace de veille, d'épanouissement, d'éducation, ils font du sport, ils pratiquent les langues étrangères et autres activités ludiques, qui les préparent à leur scolarisation», a-t-elle ajouté. Aussi, la fondation s'intéresse à inculquer aux jeunes enfants la notion de citoyenneté, à leur expliquer leurs droits, mais aussi leurs devoirs. Mais l'objectif principal de l'association, qui existe depuis 1994 à Tébessa, est de recevoir et prendre en charge les enfants issus de milieux défavorisés ou de mères célibataires, pour une insertion scolaire, ou même professionnelle.
Un moyen d'assurer leurs droits dans une société qui leur tourne le dos. «Notre but est de faciliter l'insertion scolaire ou professionnelle des enfants qui viennent de milieux démunis, dont les mères sont célibataires ou prostituées. Nous portons assistance à cette frange de la société mise à l'écart», dira Mme Benayad Cherif. Il faut reconnaître que l'association Rachda, avec le peu de moyens dont elle dispose, car elle manque de tout, mène quotidiennement un combat sans relâche pour que la femme à Tébessa trouve sa place dans une société patriarcale et peu tolérante. La meilleure preuve reste les statistiques qui font état de cas de violence contre les femmes. Rien qu'en 2018, plus d'une centaine de femmes ont été violentées. Ces cas ont été déclarés et enregistrés, selon une source policière. A rappeler aussi que la wilaya de Tébessa occupe la 2e place, après Alger, en matière de divorce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.