Covid-19: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Le verdict final dans l'affaire Sovac connu mercredi    Le parlement a perdu toute crédibilité    Protestation des Robes noires    MASCARA : Mise en place d'un terminal de paiement électronique    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    UN TEXTE DE LOI VA ETRE PROMULGUE : Les enlèvements, nouvelle cible de Zeghmati    TIZI-OUZOU : Démantèlement d'un réseau de voleurs de véhicules    Plus de 97 mns DA de marchandises saisies depuis janvier à l'aéroport d'Alger    Premier League : Manchester United s'impose dans la douleur à Brighton    Constitution: les droits et libertés consacrés par une vingtaine de nouvelles dispositions    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Le FFS en rangs dispersés    Ce qui est reproché à Noureddine Tounsi    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani autorisé à entrer en Algérie    La fille des Aurès    Les non-dits    Dumas : "Je suis satisfait"    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Sit-in des médecins et infirmiers, devant le siège de la DSP    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Marche pacifique et arrestations à Tichy    Des sites archéologiques à l'abandon    JSMB : La saignée a commencé    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Oussama Sahnoune, nageur International : «Je vise la finale olympique à Tokyo»    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    Importation: Pas de retour aux licences    M6, La petite chaîne qui «mente» !    Le président et le vice-président de transition du Mali ont prêté serment    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La maison Algérie, ou la Casa de Argelia
Escale méditerranéenne à Valence
Publié dans El Watan le 22 - 09 - 2019

Désormais, l'Algérie a sa maison baptisée la «Maison Algérie» ou la Casa de Argelia, qui a élu domicile dans la paisible ville côtière d'Espagne, Valencia.
Un projet conçu et exécuté par Zinedine Seffadj, un architecte designer diplômé de l'EPAU d'El Harrach, un véritable manager culturel, nidifiant des projets esthétiquement attractifs et vénérant la mare nostrum. Tout a commencé en avril 2016, dans la ville de Sidi Rached, avec l'exposition «Constantine à travers les âges», un clin d`œil à l'antique Cirta, la perle du Rhumel, tant magnifiée par le romancier Malek Haddad et chantée par l'éternel Fergani.
En effet, l'agence de communication E2ID, qui se veut un acteur à part entière dans le dialogue interculturel rapprochant les deux rives de la Méditerranée, a porté ce projet prometteur. Son but : transformer l'exposition temporaire en projet d'installation photographique itinérante à l'international et mutualiser et fédérer les bonnes volontés, et elles sont nombreuses, pour servir l'idéal culturel et l'amitié entre les peuples.
Premier port d'attache, Cagne-sur- Mer, un événement bien accueilli par un public averti, scellant un partenariat fructueux entre le cercle d'Alger de la fondation méditerranéenne Facmet Mediterrapaix. Cette action a été coiffée par l`infatigable M. Seffadj, qui jettera l'ancre dans plusieurs marina des pays du sud de la Méditerranée. Un périple qui l'a mené à Nice, lieu de la deuxième exposition qui s'est tenue du 23 au 25 janvier 2018, grâce à la collaboration du centre universitaire de la Méditerranée. Un programme d'une grande facture rehaussé par la présence d'un des maîtres du malouf algérien, Kamel Labassi.
Last but not least, la galerie d'art Casa de Argelia a réceptionné cet été le vernissage de l'expo dédiée a la ville de Constantine. Un moment de partage et une célébration du raffinement et de l'excellence, une exposition qui fera le bonheur des inconditionnels du patrimoine de Naples du 4 au 7 octobre, de Lille, durant le mois de novembre et de la Tchéquie vers la fin décembre jusqu'au début de la nouvelle année 2020. D'autres expositions thématiques agrémenteront les cimaises de la maison Algérie à Valence. Un clin d'œil à la ville des Zianides et un incursion dans la Médina de Sidi Abderrahmane, ainsi qu'une présentation assez riche et documentée des instruments de musique africaine.
La Maison d'Algérie, ou Dar El Dzaïr, contribue également à la promotion des artistes aux parcours atypiques et aux œuvres éclectiques.
L'exposition «Harraga un retornado» est celle de l'artiste-peintre Fouad Bouatba, un Méditerranéen racé gratifié de tous les honneurs à l'Ecole des beaux-arts de Annaba et à l'Ecole supérieure d'art de Dunkerque-Tourcoing. Le vernissage prévu le 8 octobre prochain se veut une réinterprétation des terribles épreuves vécues par de jeunes tentés par l'émigration, et ce, à travers l'acte de peindre, décoller, dessiner et installer, en somme c'est un art-thérapie pratiqué par le jeune artiste bônois qui a vécu dans sa chair la tentation apocalyptique des harraga. Aujourd'hui, Fouad Bouatba rend hommage à ces jeunes morts dans cette mer Méditerranée devenue cimetière, un travail réalisé avec ses tripes, pour narrer cette condition humaine des plus misérables.
La maison Algérie, une plateforme innovante facilitant une meilleure visibilité de l'image de l'Algérie, un nouveau concept pour réussir un véritable lobbying culturel au service du pays. Les nouvelles technologies de l'information et de la communication à l'heure du digital offrent la meilleure démarche efficace et rapide pour une diffusion des contenus culturels et artistiques, une option majeure nécessitant l'étroite collaboration des institutions, notamment les représentations diplomatiques algériennes à l'étranger.
Dar Dzaïr vient de réussir son pari, celui de transcender toutes les difficultés financières et organisationnelles en tablant sur une maîtrise d'un management innovant, d'une expertise culturelle de haute facture et un feed back très positif des différents partenaires. Une autre belle aventure aux accents azurés prend forme, le Raïs prend le large vers les mille et une splendeurs de la Méditerranée
Alors bon vent !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.