Real Madrid: contre Galatasaray, Zidane joue gros...    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Les avocats dénoncent les nouvelles taxes    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Le rendez-vous de Benflis    Le football local victime de bricolage    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    Le PDG d'Air Algérie à l'APS: La sécurité des avions, les prix des billets et la réduction des effectifs    En dépit du déficit: «Le système de sécurité sociale n'est pas en faillite»    Tizi Ouzou: Un mort et un blessé dans une fusillade    La convergence se dessine entre le politique et le syndical    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    «Papicha» ou le drame de la censure?    L'enseignement religieux : Une pratique séculaire dans les ksour et oasis de Ghardaïa    Syrie: Paix toujours fragile au deuxième jour de la trêve entre Turcs et Kurdes    Grand prix Chantal Biya de cyclisme au Cameroun : L'Algérien Azzedine Lagab toujours en tête    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    L'euro et le yuan remplaceront-ils le dollar pour les prêts extérieurs de la Russie en 2020?    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    Des milliers de manifestants à Londres pour un second référendum    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





On adopte la règle du pollueur payeur
Environnement à Bordj Bou Arréridj
Publié dans El Watan le 23 - 09 - 2019

Puisque l'incinération des déchets laisse échapper des gaz polluant l'atmosphère, les enfouir provoque la dégradation de la nappe phréatique, il est judicieux de recourir à une autre alternative plus propre, plus économique, plus respectueuse de l'environnement et censée optimiser la durée de vie des CET : le recyclage.
Un procédé attribué à l'Agence nationale des déchets (AND), chargée de fournir l'assistance et l'accompagnement aux collectivités locales dans le domaine de la gestion des déchets, du tri au traitement jusqu'à l'incinération ou le recyclage, avant d'introduire le produit dans le circuit économique.
Ainsi, la wilaya de Bordj Bou Arréridj a d'ores et déjà procédé à l'opération de collecte en rassemblant des tonnes de papier, de plastique et de bois et assimilés. Le projet d'installation d'un centre de tri aux normes internationales a nécessité une enveloppe de 15 milliards de centimes. Bon nombre de facilitations et d'encouragements ont été mis en œuvre à travers les dispositifs Ansej et CNAC en direction des jeunes pour la création de leurs start-up dans des filières spécifiques, telles que le papier, le carton, les matières plastiques et les métaux.
Les projets de récupération des déchets spéciaux, tels les batteries et des huiles usagées sont également soutenus par l'Etat. Dans cette optique, il a été décidé de lancer une action intitulée «Quartiers propres» au niveau de 16 villes algériennes, dont Bordj Bou Arréridj, visant à impliquer le citoyen dans l'assainissement de son entourage immédiat. Cette mission a pour but d'encourager le traitement des déchets destinés au recyclage pour réduire le volume des ordures dans les CET, et optimiser leur durée de vie.
Exception faite des entreprises qui tournent au rythme d'un circuit fermé, les autres, qui continuent de rejeter les déchets, sont soumises au contrôle et à la taxation, conformément à la règle du pollueur payeur et aux décrets ministériels relatifs à la pollution atmosphérique et au rejet des liquides industriels, indique la directrice de la station de surveillance de l'environnement de Bordj Bordj Bou Arréidj, Mme Azrouh.
«Nous procédons deux fois par mois au prélèvement des eaux de baignade du littoral de Béjaïa et de l'oued d'Akbou, soumis aux analyses pour connaître le taux de pollution de l'eau et éventuellement la cause de mortalité des poissons. Nous avons également sous notre contrôle le CET de Rabta, une commune qui jouxte un oued charriant des eaux polluées. Et bientôt, nous effectuerons les analyses sur des métaux lourds au niveau de notre station, l'unique pour les wilayas de Bordj Bou Arréridj, Sétif, Béjaïa, Msila et Bouira», explique la même responsable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.