Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



CET de Hassi Bounif et d'El-Ançor : 50 millions de dinars pour des chaînes de «tri positif»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 09 - 2012

Des chaînes de tri sélectif des déchets domestiques dits valorisants seront incessamment installées dans les deux centres d'enfouissement technique opérationnels dans la wilaya d'Oran, a-t-on appris auprès du directeur de l'Environnement de la wilaya d'Oran.
«Nous avons dégagé une enveloppe de 50 millions de dinars pour l'acquisition de chaînes de tri sélectif des déchets valorisants. Nous espérons traiter en moyenne 280 tonnes de déchets domestiques quotidiennement dans les deux centres du groupement d'Oran et d'El-Ançor. La récupération des déchets devra allonger la vie des deux CET à 30 ans au lieu de 20 ans», affirme la même source. Les chaînes de tri sélectif ont été commandées par la direction de l'Environnement. «Il sera question du tri des ordures dites valorisantes qui seront compactées par des presses mécaniques. Les déchets valorisants seront conditionnés dans des balles triées avant de les vendre pour des opérateurs privés activant dans le domaine de recyclage du papier, du verre et du plastique», affirme la même source. Les deux CET disposent déjà de hangars pour accueillir les futurs centres de tri sélectif. Des employés de tri sur tapis roulant seront recrutés par la direction de tutelle pour trier les déchets valorisants. Les ordures non valorisantes seront jetées dans des goulottes ou des bacs spéciaux avant de les transférer aux casiers d'enfouissement. Cette technique est appelée le «tri positif», c'est-à-dire que les employés trient les déchets recyclables et laissent sur le tapis les restes. Il est à rappeler que le CET du groupement d'Oran sera doté prochainement d'une station de traitement du lixiviat (jus d'ordures) pour en finir avec les odeurs nauséabondes. Un avis d'appel d'offres a été lancé pour doter huit (8) centres d'enfouissement technique à travers le territoire national de stations de traitement du lixiviat (ou percolat). Le lixiviat (jus de poubelles) est le liquide résiduel qui provient de la percolation de l'eau à travers les déchets. Il se charge de polluants organiques, minéraux et métalliques, par extraction des composés solubles (lixiviation facilitée par la dégradation biologique des déchets) et risque ainsi de provoquer la pollution des sols et de la nappe phréatique. La composition des déchets enfouis, leur degré de décomposition, leur taux d'humidité et l'âge de la décharge sont les principaux paramètres influençant la composition du lixiviat. Il existe plusieurs procédés techniques pour le traitement du lixiviat. Pour arriver à les traiter avec des qualités de rejet satisfaisantes, les techniques à mettre en œuvre sont poussées. On traite les lixiviats par voie biologique de type intensive. Ces traitements biologiques, couplés à des traitements de finition, ont fait leur preuve et sont économiques. On peut également les traiter par concentration (osmose inverse ou évaporation).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.