Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Bloqué à Johannesburg depuis 4 mois : L'énième cri de désespoir de Makhloufi    La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Laskri compte piloter une liste    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Demande d'asile politique pour Tliba au Royaume-Uni
Il est devenu l'homme le plus recherché par les services de sécurité algériens
Publié dans El Watan le 08 - 10 - 2019

Selon certaines sources, on affirme que tout l'entourage direct du sulfureux richissime homme d'affaires a été auditionné par les services de sécurité, en quête de la moindre information pouvant mener au lieu où il se trouve.
Porté disparu depuis le jour où il a été déchu de son immunité parlementaire, le désormais ex-député FLN de Annaba Baha Eddine Tliba est au Royaume-Uni, avons-nous appris de plusieurs sources. A la faveur d'un visa de circulation, il a pu accéder en terre anglaise.
Actuellement, il serait à l'œuvre pour déposer une demande d'asile politique. «Sachant qu'il ne peut pas dépasser un séjour de 90 jours, et pour éviter le sort qui a été réservé à Khalifa, il serait actuellement en pleine opération de prospection pour déposer une demande d'asile politique.
Cette action le protégera contre un éventuel mandat d'arrêt international que la justice algérienne pourrait établir à son encontre», affirment les mêmes sources. Mais comment a-t-il pu quitter l'Algérie sans passer par l'un de ses postes frontières ? Clandestinement, répondent nos sources.
En effet, des sources proches de la Police algérienne des frontières (PAF) affirment qu'il ne s'est présenté devant aucun poste frontière de l'Est ou de l'Ouest pour tenter de quitter le territoire algérien, soit par voie aérienne ou terrestre.
Ce qui est sûr, c'est qu'il a quitté le pays, clandestinement, à travers la wilaya de Tébessa qui, avec l'Etat tunisien, partage une grande partie de la frontière. «Après un court séjour en Tunisie, il a embarqué sur un bateau à destination de l'Italie avant de se diriger par avion vers Londres, la capitale britannique. Depuis, personne ne sait dans quelle ville il s'est installé», révèle-t-on.
Jeudi dernier, Baha Eddine Tliba n'a pas répondu à la convocation de la justice pour comparaître devant le parquet près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger), dans le cadre d'une enquête lancée par le ministère de la Justice à son encontre.
Du côté des services de sécurité, les différentes résidences de Tliba, situées au chef-lieu de wilaya et à la commune d'El Hadjar, ont été toutes perquisitionnées par les éléments de la Gendarmerie nationale, a-t-on constaté.
Selon d'autres sources, on affirme que tout l'entourage direct du sulfureux richissime homme d'affaires a été auditionné par les services de sécurité, en quête de la moindre information pouvant mener au lieu où il se trouve.
La semaine dernière, au centre-ville, comme aux périphéries de la wilaya de Annaba, les points de contrôle de la police et de la gendarmerie étaient nombreux.
Tous les véhicules ou presque passaient systématiquement au contrôle et même à la fouille. Sur la Toile, tout le monde scrute des informations, qui ont été largement relayées, et dont on le soupçonne (Tliba) d'en être la source pour tenter de brouiller les pistes.
Selon les dernières rumeurs, l'homme le plus recherché d'Algérie serait actuellement localisé à Abou Dhabi, la capitale des Emirats arabes uni (EAU), omettant de dire que ce pays fédéral entretient d'étroites relations avec l'Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.