OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Man City : Mendy passe devant la justice    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Le Premier ministre reçu par le Président Erdogan à Konya en Turquie    Le Premier ministre assiste à la cérémonie d'ouverture des Jeux de la Solidarité islamique à Konya en Turquie    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    10 morts lors d'une attaque terroriste    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    Un plan d'urgence pour développer ces filières    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Batna: création de deux forêts récréatives    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: 6 ans de prison ferme contre Oussama Rezagui    Invasion militaire sioniste à Naplouse: 3 martyrs et plus de 40 blessés    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Boumerdès à l'heure d'été    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Le barrage inexploité    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



34e vendredi : Mobilisation massive à Alger
Publié dans El Watan le 11 - 10 - 2019

Une foule humaine majestueuse a déferlé, aujourd'hui vendredi, sur le centre d'Alger. Les manifestants ont exprimé leur colère suite à la répression qui s'était abattue, mardi dernier, sur les étudiants et réitéré leur rejet total de l'élection présidentielle prévue le 12 décembre.
14h00. Le rue Hassiba Benbouali est occupée par une marée humaine qui s'étend de la place du 1er mai jusqu'à Place Mauritania. « Cette année, il n'y aura pas d'élection », scandent les milliers de manifestants avant de fustiger les forces de sécurité qu'ils qualifient « de hagarine talaba (oppresseurs des étudiants ». Les slogans en soutien aux étudiants victimes de la répression ont d'ailleurs dominé la marche de ce 34e vendredi de la révolution pacifique.
Vers 15h00, une procession interminable venue des quartiers ouest de la capitale marque une longue pause devant le portail latéral de l'Université Youcef Benkhedda, pour clamer à l'unisson « les Algériens, avec les étudiants ».
A proximité de la grande poste, les manifestants, jeunes pour la plupart, ont scandé les traditionnels « pouvoir assassin ! », « pas d'élection avec les gangs » et « libérez nos enfants, ils n'ont pas vendu la cocaïne ». Les portraits des détenus d'opinions, à l'exemple de Bouregâa, Tabbou, Boumala … étaient présents partout, au dessus des têtes et sur les T-shirt. La foule énorme a, comme à son habitude, réservé des chants acerbes au chef d'état-major de l'armée, Ahmed Gaid Salah. Les candidats à l'élection présidentielle ont été, eux aussi, la cible de mots très virulents.
#Alger, 34e vendredi pic.twitter.com/PgDsf7oaGw
— elwatan.com (@elwatancom) October 11, 2019
Les marcheurs ont par ailleurs exprimé leur refus du projet de loi de finance 2020 qui, selon eux, « est contre les pauvres ». La nouvelle loi sur les hydrocarbures a été qualifiée par de nombreux marcheurs comme un bradage des richesses du pays. « Vous avez vendu le pays », ont-t-ils crié en visant les initiateurs de cette loi controversée. Certains manifestants ont même appelé à une manif devant le siège de l'APN (chambre basse du Parlement algérien), dimanche prochain.
Sur les pancartes hissées aujourd'hui, on a pu lire : « Vos prisons ne contiendront jamais nos rêves s », « Votre arrogance renforce notre détermination », « la terre d'Algérie n'est pas à vendre ». Et en tamazight « tarwa n tlelli i levda annilli (enfants de la liberté, nous existerons toujours ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.