ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelles technologies d'anesthésie : Pour une meilleure sécurité du patient
Publié dans El Watan le 10 - 06 - 2010

Des anesthésistes réanimateurs se familiarisent désormais avec de nouvelles techniques et procédés d'anesthésies locales dans la prise en charge de certaines affections.
Le service d'anesthésie réanimation du CHU de Bab El Oued a organisé, hier, une formation pratique en anesthésie locorégionale échoguidée à l'hôtel El Aurassi à Alger au profit d'une centaine d'anesthésistes. Cette première journée de formation, à la pratique de la technique, a pour objectif d'initier les médecins algériens à une technique qui est aujourd'hui en plein essor dans le monde, a souligné le docteur Mesbah, médecin réanimateur au Chu de Bab El Oued. « C'est aussi donner aux anesthésistes des méthodes d'autoformation en anesthésie locorégionale échoguidée pour les blocus nerveux périphériques », nous a-t-il expliqué. Lors de son intervention, Dr Mesbah a donné un aperçu sur toutes les techniques d'anesthésie utilisées à ce jour. Il a précisé que l'anesthésie générale a été durant longtemps l'unique pratique qui a nécessité des moyens lourds pour un acte chirurgical périphérique.
La nouvelle technique (locorégionale échoguidée) offre un meilleur confort et sécurité au patient, a-t-il indiqué avant de préciser que l'anesthésie locorégionale se fait d'une manière précise et sans tâtonnement et évite tous les risques de l'anesthésie générale aux patients. Le docteur Dufeu est revenu sur l'anesthésie locorégionale sur les blocs nerveux périphériques les plus utilisés (membres inférieurs et membres supérieurs). Pour les spécialistes, les techniques d'anesthésie évoluent rapidement, ce qui permet d'abandonner graduellement l'anesthésie générale qui comporte, selon eux, beaucoup d'inconvénients pour le patient et l'équipe chirurgicale. A noter que la technique consiste à utiliser l'échographie pour visualiser les nerfs que l'on cherche à endormir. Elle est utilisée pour les opérations spécifiques qui touchent les membres supérieurs ou inférieurs, comme la main, l'épaule ou le coude. Grâce à un appareil échographe spécifique, l'anesthésie se fait d'une manière précise. « L'échographie permet de visualiser l'aiguille, de la diriger vers le nerf ou la zone de diffusion et d'observer la répartition de l'anesthésique local au contact de la structure nerveuse », a-t-on indiqué. Cette formation théorique sera complétée aujourd'hui dans sa phase pratique au service de réanimation du CHU de Bab El Oued.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.