Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : L'université algérienne dotée d'un statut particulier    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    LES HABITANTS RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DU WALI D'ORAN : Tafraoui classée commune à risque    Liverpool à quatre matchs d'un sacre en Angleterre    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    "Halte aux pratiques liberticides !"    La mobilisation se poursuit à Montréal    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Attention, le Mouloudia arrive !    «2020 sera l'année de l'amélioration du service public»    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    Le FMI prêt à apporter «l'assistance technique et des conseils de politiques économiques»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    Coupe arabe (U20) : L'Algérie qualifiée aux quarts de finale    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Dérives islamistes en France : «Séparatisme», le nouveau nom du communautarisme    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pièce théâtrale Yenayi Jeddi : « La Guerre de 2000 ans » remonte sur scène
Publié dans El Watan le 29 - 10 - 2019

Ecrite et adaptée en kabyle par Houche Abderrahmane, cette œuvre a été présentée à l'occasion du 30e anniversaire de la disparition du romancier, dramaturge et metteur en scène Kateb Yacine.
La pièce théâtrale Yenayi Jeddi (Grand-père m'a dit), produite par la Coopérative Machahu d'Iferhounène a été présentée dimanche dernier à Tizi Ouzou, à l'occasion du 30e anniversaire de la disparition du romancier, dramaturge et metteur en scène Kateb Yacine. Cette œuvre écrite et adaptée en kabyle par Houche Abderrahmane est inspirée de la fresque de Kateb Yacine « La Guerre de 2000 ans », mise en scène de Med Hondo, qui raconte l'histoire de l'Algérie et du continent africain. M.Houche a choisi de faire une lecture historique en mettant en scène l'épopée de Thamazgha depuis 2000 ans et les résistances menées par les grandes figures qui l'ont défendue, passant par Dyhia , la reine guerrière kabyle qui combat les Omeyyades.
Lors de la conquête musulmane du Maghreb au VIIe siècle, tombée les armes à la main dans les Aurès en 703, la Guerre de libération, l'indépendance, les assassinats politiques, la course au pouvoir et les coups d'Etat, le printemps berbère, 5 octobre 1988, l'ouverture démocratique , l'islamisme…Deux heures durant, les jeunes comédiens de la troupe ont bien campé les personnages, sous des airs musicaux de la troupe Debza joués par Yousfi Sadek, narrateur dans cette pièce à plusieurs tableaux. La distribution des autres rôles était confiée à Ouziene Yalali , Mohand Ourdit, Hadj Mohand Hakim, Yalali Mohand Ouidir, Cheriaf Mohand Ouidir , Abdelaoui Hassen, Yousfi Fairouz et Kahina Chemakh Fariza.
Hommage à l'intelligentsia assassinée
« C'est un hommage à l'intelligentsia algérienne assassinée par la bêtise humaine », nous a déclaré Houche Abderrahmane. « Nous avons voulu aussi honorer modestement la mémoire du grand écrivain et dramaturge Kateb Yacine, dont le sang coule dans cette pièce qui met en scène les luttes du peuple amazigh contre les occupants. Chaque année, la coopérative théâtrale Machahu rend hommage à cet écrivain hors pair. C'est devenu une tradition pour les jeunes de notre troupe, que j'ai formés au théâtre engagé », ajoute le metteur en scène.
Depuis sa fondation, la coopérative théâtrale Machahu (conte) de la commune d'Iferhounene, située à une soixantaine de km au sud-est de Tizi Ouzou, s'est distinguée par de nombreuses distinctions à l'échelle nationale. Son spectacle « Sin-Nni » a décroché le prix du jury à la 52ème édition du festival national du théâtre amateur de Mostaganem, en plus de la nomination de Rahmouni Ouziene à la meilleure interprétation masculine. En décembre 2018, la coopérative théâtrale Machahu, avec son spectacle Anwa Kech s'est adjugée le prix de la meilleure mise en scène avec Mme Tounes Ait Ali, lors de la 10eme édition du festival national du théâtre d'expression amazigh à Batna. La même pièce a raflé les prix de la meilleure interprétation masculine (Yalali Mohand Ouidir) et le meilleur texte (Yousfi Sadek). Houche Abderahmane, dit Salah est l'auteur, entre autre, de Ulach El Harga Ulach (Pas de Harga), Célibatantes, Lalla Fadhma Nsumer, Tislit Bu Anzar, Tafat deg cheqiq natlam, Tadsa ditwaghit. En 2008, il crée l'école de théâtre Hamid Bentayeb devenue aujourd'hui coopérative Machahu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.