Ould Abbès plaide la folie    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    NAAMA : Saisie de 3,5 kg de kif traité à Moghrar    EN L'ESPACE DE 3 JOURS : Plus d'une centaine de harraga interceptés    ORAN : Saisie de plus de 3700 bouteilles de boissons alcoolisées    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Discours haineux et régionalistes sur les réseaux sociaux: Mise en garde des spécialistes    Intoxication au CO : 30 personnes décédées et 273 autres secourues au cours de la première quinzaine de janvier 2020    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    JSK : Velud s'en va    FFS : la réconciliation compromise ?    L'ANC réitère son soutien au peuple sahraoui et à son droit à l'autodétermination    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    Le directeur du Sheraton d'Alger en détention à El-Harrach    Large vague d'indignation    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Crise libyenne: L'Algérie et l'Italie partagent «une vision commune»    La guerre des «boutons»    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La vice-présidence confiée à l'Algérie    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conflit palestino-israélien : Donald Trump désavoué par le Congrès
Publié dans El Watan le 10 - 12 - 2019

Pour le secrétaire du comité exécutif de l'OLP, Saeb Erekat, la décision du Congrès américain «porte un coup dur aux tentatives de l'Administration Trump de légitimer la colonisation et l'annexion».
Le Congrès américain a adopté la semaine dernière, par une majorité des voix, une résolution soutenant une solution à deux Etats destinée à mettre fin au conflit israélo-palestinien. «Le Congrès a adopté une résolution par une majorité des votes démocratiques et cinq votes républicains (226 contre 188), concernant ce conflit», a rapporté l'agence de presse palestinienne Wafa, soulignant que «toute proposition présentée par les Etats-Unis devrait respecter clairement la solution à deux Etats».
«Washington devrait également dissuader toute action ne visant pas à régler le conflit, particulièrement l'annexion unilatérale des terres palestiniennes, et tout effort tendant à établir un Etat palestinien en dehors du cadre des négociations avec Israël», d'après le projet de loi.
La résolution a rappelé l'appui américain, apporté par les présidents démocrates et républicains pendant plus de 20 ans, à la solution de deux Etats, ainsi que leur refus de l'expansion des colonies israéliennes, a ajouté Wafa. Une donne que le locataire de la Maison-Blanche a refusé de respecter. Cette résolution constitue donc clairement une mise en garde contre les décisions unilatérales, déclarées par le président Trump en faveur de l'occupation israélienne dès le début de sa présidence.
L'Exécutif palestinien a salué, dimanche, la décision du Congrès américain. La résolution du Congrès «est considérée comme un changement historique et significatif dans l'opposition de la plus haute instance législative américaine aux politiques de Trump qui violent la légitimité internationale», a indiqué le gouvernement, cité par l'agence palestinienne de presse Wafa. Le gouvernement palestinien a émis aussi le souhait que cette décision «ouvrirait la voie à de nouvelles relations avec les Etats-Unis, basées sur les valeurs de droit, de justice et d'égalité», dans l'espoir que l'opposition puisse «renverser» les politiques du président Trump, qui fait face à un procès qui pourrait mener à son éviction.
Pour le secrétaire du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saeb Erekat, la décision du Congrès américain «porte un coup dur aux tentatives de l'administration Trump de légitimer la colonisation et l'annexion». «Nous exigeons des mesures concrètes pour empêcher l'Administration Trump et Israël de continuer à violer le droit international et détruire l'option à deux Etats», a-t-il déclaré, indiquant que les Etats-Unis, avec le soutien de leurs partenaires, peuvent jouer un rôle constructif dans la fin du conflit palestino-israélien.
M. Erekat a également souligné que cette décision est «un avertissement» au président Trump qui, depuis son arrivée à la Maison-Blanche, a accumulé des décisions unilatérales favorables à Israël, en rupture avec la tradition diplomatique américaine et avec le consensus international.
D'après la résolution, «Washington devrait également dissuader toute action ne visant pas à régler le conflit, particulièrement l'annexion unilatérale des terres palestiniennes et tout effort tendant à établir un Etat palestinien en dehors du cadre des négociations avec Israël».
Selon Wafa, la résolution a rappelé l'appui apporté par les présidents américains démocrates et républicains pendant plus de 20 ans à la solution de deux Etats, ainsi que leur refus de l'expansion des colonies israéliennes.
28 violations israéliennes contre les journalistes palestiniens
Un rapport mensuel de l'agence palestinienne de presse, Wafa, fait état de 28 violations israéliennes commises contre les journalistes palestiniens dans les Territoires occupés durant le mois de novembre 2019. En effet, 16 journalistes ont été blessés par des balles en caoutchouc, par des agressions et aussi du gaz lacrymogène.
Dix autres ont été arrêtés, en plus du retrait de leurs cartes d'identité. Parmi les journalistes blessés, Moaz Amarneh, qui a été touché à l'œil gauche le 15 novembre par une balle recouverte de caoutchouc, lors de la couverture des affrontements entre soldats israéliens et Palestiniens, dans la localité de Surif, à Al Khalil, en Cisjordanie occupée. Selon le Syndicat des journalistes palestinien, plus de 60 journalistes ont été touchés par balle réelle dans les Territoires palestiniens depuis le début de l'année, dont la majorité dans la bande de Ghaza. A. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.