Hôpital mère-enfant de Sétif : ablation d'une tumeur de 20 kg de l'utérus d'une quinquagénaire    Le Premier ministre ordonne de changer le visage des zones d'ombre avant la fin de l'année en cours    Zones d'ombre : près de 12.000 projets de développement enregistrés avec une enveloppe de plus de 200 milliards DA    Un protocole sanitaire préventif dans les établissements scolaires, universitaires et de formation    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Tebboune accuse !    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    La traque d'un "sulfureux" général    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    La drôle de démarche d'un syndicat    La direction de l'éducation rassure    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    Quand la sardine prend des ailes    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira : Hommage à Matoub Lounès
Publié dans El Watan le 25 - 01 - 2020

Comme il fallait s'y attendre, la réaction citoyenne à l'annonce de Abdelmadjid Tebboune, jugeant «nécessaire» le recours à l'exploitation du gaz de schiste, et ce, à l'occasion d'une entrevue avec des représentants des médias publics et privés, tenue jeudi dernier à la présidence de la République, a été sans appel.
Hier, lors de la marche du 49e vendredi de mobilisation pour le départ du système et de ses relais, des manifestants ont exprimé leur refus catégorique quant à la volonté des pouvoirs publics de recourir à l'extraction de ce gaz.
Arborant des pancartes portant des messages rejetant la démarche du pouvoir, la foule ne décolère pas. «Non au gaz de schiste en Algérie», «Total dégage», «Non à l'exploitation de gaz. Le Sahara algérien n'est pas un puits commercial», lit-on sur des pancartes brandies par des citoyens qui ont exprimé également leur solidarité avec la population du Grand Sud, notamment celle d'In Salah, qui se bat depuis l'année 2015 contre toute tentative d'exploiter le gaz de schiste dans sa région.
«Deux ministres du gouvernement nommé par le président Tebboune, Ferhat Aït Ali et Chitour en l'occurrence, sont contre l'exploitation du gaz de schiste contrairement à leur Président. Alors qui va démissionner ?» se demande Mhand Amarouche, un professeur d'université et un des initiateur d'un projet de charte pour une Algérie libre démocratique (ALD).
Les dizaines de milliers de personnes, qui ont sillonné dans le calme les rues et quartiers de la ville de Bouira, ont aussi rendu un hommage au chantre de la chanson engagée, le Rebelle Lounès Matoub, et ce, à l'occasion du 64e anniversaire de sa naissance.
«Lounès avait consacré sa vie et son art à la défense des causes justes», dit une manifestante drapée de l'emblème amazigh et portant un portrait de l'artiste. Sur une autre pancarte arborée par un marcheur, on pouvait lire : «La moudjahida Bouhired honorée en Tunisie et dédaignée par la îssaba».
Le président tunisien a, pour rappel, décoré ce symbole et grande militante des insignes du grand cordon de la République en reconnaissance de la valeur de sa longue résistance pour libérer le pays du colonialisme.
La foule qui n'a pas cessé, par ailleurs, de scander les slogans habituels du mouvement a exigé la libération du reste des détenus d'opinion et politiques. «Etat civil non militaire !» «Libérer les détenus !» a-t-on scandé tout en
dénonçant le maintien des mêmes procédés et du mode opératoire répressif des services de sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.