L'amitié entre l'Algérie et la Hongrie pourra être mieux exploitée    Une exposition collective d'arts plastiques inaugurée à Alger    Coronavirus: la majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans    Le Président Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l'examen de l'évolution de la situation sanitaire    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    Zones d'ombre: plus de 1,7 milliard de DA pour la réalisation de programmes de développement à Rouiba    NAAMA : Saisie de près de 10 quintaux de kif traité    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Le président Tebboune instruit le Gouvernement d'entamer l'exploitation de 2 grands gisements de fer et de zinc    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    "Le procès d'Ali Ghediri est encore loin et nous espérons la liberté provisoire"    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Saisie de 4 090 comprimés psychotropes    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Erigées sur le domaine public: Démolition de trois constructions illicites à Sidi El Houari    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paix et sécurité : Lamamra intègre le conseil d'administration du Sipri
Publié dans El Watan le 26 - 04 - 2020

Après avoir été membre du think tank International Crisis Group (juillet 2018 – mars 2019), présidé par l'Américain Robert Malley, le diplomate algérien Ramtane Lamamra a rejoint, cette semaine, le conseil d'administration du prestigieux Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Stockholm International Peace Research Institute – Sipri). L'annonce a été faite, dans la nuit du 23 avril, par un tweet du Sipri.
Le think tank suédois est spécialisé dans les questions d'armement. «Je suis honoré et heureux de faire partie d'une telle équipe», a commenté l'ancien ministre algérien des Affaires étrangères, qui vient tout juste de renoncer au poste d'émissaire des Nations unies pour la Libye.
M. Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères de 2013 à 2017, est le seul représentant africain à la direction du Sipri. Il occupe actuellement le poste de haut représentant de l'UA «pour faire taire les armes à feu en Afrique d'ici 2020». Il est aussi membre du Conseil consultatif de haut niveau du secrétaire général des Nations unies sur la médiation. «Nous sommes extrêmement honorés que l'ambassadeur Lamamra ait accepté notre invitation», a salué de son côté le président de l'institut, Jan Eliasson.
L'ancien vice-secrétaire général des Nations unies (2012-2016) se félicite que le diplomate algérien «apporte une connaissance et une expertise approfondies de sa longue et distinguée carrière, en particulier dans les questions-clés de la paix et de la sécurité, telles que la médiation et la prévention des conflits».
Spécialiste de l'Afrique, Ramtane Lamamra, 67 ans, participe depuis de nombreuses années à des opérations de médiation, comme la crise entre le Mali et le Burkina Faso en 1985, ou le différend frontalier entre le Tchad et la Libye.
Il s'est aussi impliqué au Libéria en tant qu'envoyé spécial de l'Union africaine (UA) entre 2003 et 2007, une mission à l'issue de laquelle il a été nommé deux fois commissaire à la paix et à la sécurité de l'organisation continentale, poste qu'il a occupé jusqu'en 2013. En tant que ministre algérien des Affaires étrangères, il a également joué un rôle décisif dans le rapprochement des points de vue des protagonistes de la crise malienne. Rapprochement qui a permis la signature d'un accord de paix en 2015.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.