Affaire Tahkout : poursuite du procès jeudi avec les plaidoyers de la défense    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts: 16 ans de prison requis pour Tahkout, 15 ans contre Sellal et Ouyahia    FAF - Reprise du championnat: Décision finale dans une semaine    Dr Lyes Merabet: « Les citoyens sous-estiment le danger du coronavirus »    Dépistage de la Covid-19: Plaidoyer pour les tests rapides    Un laboratoire d'analyses pour chaque wilaya    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le Trésor public réclame 309 milliards de DA à Tahkout et ses associés    Les walis entrent en action    Le Dr Berkani s'exprime    10 nouveaux décès, les contaminations en légère baisse    Le président Tebboune préside une réunion de travail    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le CHAN-2022 se jouera en été    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Le MSP pour un régime parlementaire    «Les revendications politiques occultées»    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Laskri annonce son boycott du congrès    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Bi-nationalisme    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km
Publié dans El Watan le 04 - 06 - 2020

Initié il y a une dizaine d'années, le projet d'évitement de la ville d'Azeffoun, sur 4 kilomètres avec réalisation de la station urbaine, dont le cahier des charges a été élaboré en décembre 2018, traîne en longueur.
En visite d'inspection, lundi 1er juin, dans cette commune côtière, le wali de Tizi Ouzou, Mahmoud Djemaâ, a exhorté le directeur des travaux publics, les responsables locaux et le gérant de l'entreprise en charge de la réalisation à mettre les bouchées doubles pour l'achèvement de cet axe routier qui permettra, une fois réceptionné, de désengorger la ville d'Azeffoun notamment en période estivale.
Ce tronçon a été entamé en décembre 2019, les travaux ont été freinés par les intempéries et la crise sanitaire du coronavirus, selon les explications fournies sur chantier à la délégation de la wilaya. La réalisation de l'évitement d'Azeffoun (Rn24/Cw 158), lot route, a été attribuée à une entreprise privée, les travaux sont lancés, l'ouverture du couloir a été faite à 100%, l'avancement physique ne dépasse pas 20%. S'agissant de la future station urbaine prévue dans le cadre de ce projet longtemps attendu par la population locale, elle est au stade de l'étude. Un bureau d'architecture a été retenu après concours et l'étude est lancée.
Selon la direction des travaux publics (DTP), d'autres opérations sont en cours de réalisation sur les réseaux de la wilaya, comme c'est le cas du projet de la pénétrante autoroutière reliant Tizi Ouzou (RN 12) à l'autoroute Est-Ouest (48 km) pour une autorisation de programme (AP) de 88 milliards de dinars.
L'avancement physique global est de 52%, le lot route sur 36 km (51%), ouvrages d'art (5 ponts et 18 viaducs) : 51%, alors que pour les deux tunnels, le taux d'avancement est estimé à 62%. Pour les projets dont les études sont finalisées, on peut citer la réalisation de la voie express reliant Ain El Hammam à Draâ El Mizan (60 km), l'étude de liaison Fréha-Aghribs-Azeffoun (28 km), celle concernant la liaison Maâtkas-pénétrante autoroutière de Tizi Ouzou, autoroute Est-Ouest (20 km), ainsi que les déviations des agglomérations de Larbaâ Nath Irathen, Ain El Hammam, Ouadhias et Makouda.
La DTP prévoit en outre la remise à niveau avec rectification du tracé de la RN 73, dont les travaux sont en cours de lancement pour ce qui est de la route, tandis que l'étude d'exécution du marché concernant les ouvrages d'art est en voie d'achèvement. Malgré les «avancées» vantées dans les rapports de l'administration, l'état délabré du réseau routier à travers les 67 communes de la wilaya demeure l'un des points noirs des programmes de ce secteur d'activité. Une enveloppe de 1 milliard de dinars est consacrée cette année pour la réhabilitation des chemins de wilaya (CW) et des chemins communaux (CC) à Tizi Ouzou, a annoncé la Direction des travaux publics (DTP).
Les opérations devant être couvertes par ce budget vont être lancées d'ici le mois de juillet. Près de 700 millions de dinars seront destinés pour la réhabilitation de 58 km de chemins de wilaya, alors que 300 millions vont servir à la réfection de 22 km de chemins communaux.
Le budget alloué et les opérations inscrites ne vont pas couvrir toutes les routes de la wilaya ayant besoin de réhabilitation, notamment les chemins communaux dont la moitié se trouve dans un piteux état, admet un responsable de la DTP. Les chemins de wilaya représentent 640 km du réseau routier et 50% de ces routes sont dégradées, selon la même source.
L'enveloppe de 700 millions de dinars n'est qu'une première tranche en attendant l'attribution par la tutelle d'autres programmes pour le secteur des travaux publics de la wilaya, a-t-on promis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.