Djerad: lutter contre la bureaucratie pour "un avenir meilleur"    Séisme à Mila: plus de 3.100 constructions inspectées à travers les zones sinistrées    Installation de la nouvelle présidente et du nouveau procureur général à la Cour d'Ain Temouchent    Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Quatre walis testés positif au coronavirus    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile
Publié dans El Watan le 04 - 07 - 2020

L'éditeur Karim Chikh, patron des Editions Apic, a été victime d'une agression violente à l'intérieur de son domicile. L'agression, qui a eu lieu le 25 juin dernier ,pourrait être liée à une opinion exprimée par l'éditeur du dernier livre de Ahmed Bensaada, Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ?, sur la page Facebook de la maison d'édition.
Si c'est le cas, il s'agit d'une atteinte grave à la liberté d'expression et un acte intolérable visant un éditeur libre. Dans un communiqué publié mercredi par les Editions Apic, le lien n'est pas écarté justement par la victime.
«Nous ne pouvons pas ignorer la réalité de la concomitance de notre dernière publication avec le front de violence ouvert et nourri sur les réseaux sociaux et sur d'autres podiums qui nous prennent pour cibles avec d'autres personnes.», est-il souligné. Karim Chikh n'a eu la vie sauve que grâce à l'arrivée des voisins alertés par le tumulte de la lutte obligeant l'agresseur à prendre la fuite. Il a de suite déposé plainte auprès des services de la police judiciaire qui ont ouvert une enquête et sont à la recherche de l'inconnu agresseur.
Une vague d'indignation et de condamnation secoue la toile depuis la publication du communiqué d'Apic. Des confrères, des auteurs, des hommes politiques, des journalistes et des citoyens ont manifesté leur solidarité avec M. Chikh, tout en appuyant le cri de la victime. «Dans cette atmosphère d'hystérie, de discorde et d'invective, la violence symbolique, celle qui excommunie toute opinion dissonante et qui favorise d'autres formes de violence a atteint un degré que nous jugeons très inquiétant.
Nous appelons à la vigilance de nos compatriotes. L'Algérie nouvelle ne peut pas naître dans de telles formes de polémiques qui interdisent toute réflexion, tout examen des déclarations publiques des uns et des autres ; elle ne peut exister que sur la base de débats démocratiques, sincères et pluriels.
N'est-ce pas cela même la règle que l'expression publique autorise ?», écrit encore l'éditeur dans son communiqué. L'universitaire Amin Khan, auteur de nombreux ouvrages, a réagi parmi les premiers. «Je suis scandalisé par cette agression ignoble contre Karim Chikh et je lui souhaite un prompt rétablissement. Que de nos jours un tel acte ait pu se produire est tout à fait choquant et préoccupant !», a-t-il écrit à la suite de la publication d'Apic.
Pour sa part, le directeur des éditions Chihab, Azeddine Guerfi, a condamné une «agression odieuse et lâche contre un confrère éditeur qui exerce simplement son métier», tout en déplorant «ceux qui refusent de voir un véritable débat contradictoire s'instaurer dans l'Algérie du 22 février».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.