Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Constantine: réception prochaine du projet de raccordement du CW1 à la RN 27    Covid-19: 571 nouveaux cas, 436 guérisons et 12 décès    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    La confrérie Tidjanie joue un rôle important dans la propagation des valeurs de l'Islam et de la paix    Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    La bataille du siège entre au tribunal    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le féminicide, un crime silencieux    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    L'apocalypse à Beyrouth    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire Hannachi/Mellal : Le président de la JSK écope de 2 mois de prison ferme
Publié dans El Watan le 09 - 07 - 2020

Le tribunal de Tizi Ouzou a prononcé, mardi en fin de journée, une peine de deux mois de prison ferme assortie d'une amende de dix millions de centimes contre le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, pour «diffamation» contre son prédécesseur à la tête du club, Mohand Cherif Hannachi.
La genèse de cette affaire, jugée le 30 juin dernier, remonte à fin septembre 2019, lorsque l'actuel président Mellal avait accusé Hannachi d'être derrière l'envahissement du terrain par des supporters de la JSK et les incidents ayant émaillé la rencontre de la 6e journée du championnat contre le CRB (0-3). «Mohand Cherif Hannachi est l'instigateur de ces troubles.
Il se réunit régulièrement avec des groupes de jeunes dans une cafétéria située près du stade du 1er Novembre pour comploter contre la JSK. Il les paye et les manipule à sa guise pour casser la bonne dynamique du club en semant la pagaille dans le stade pendant nos matchs», avait accusé Cherif Mellal à l'issue de la lourde défaite concédée à domicile face aux Belouizdadis. Indigné par la sortie médiatique de Mellal, Hannachi a intenté une action en justice.
Maître Meftah Laârbi, l'avocat du club qui a assuré la défense de son mandant, s'exprime sur cette affaire. «Suite à la plainte déposée par l'ex-président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, à l'encontre du président Cherif Mellal pour diffamation et suite à la plaidoirie du 30 juin 2020, l'affaire a été renvoyée au 7 juillet 2020 en délibéré.
Ce jour, le 7 juillet, le tribunal de Tizi Ouzou, en matière correctionnelle, a rendu son verdict, condamnant le président de la JSK, Cherif Mellal, à 2 mois de prison et 100 000 DA d'amende, suite à quoi, un appel sera interjeté au niveau de la cour de Tizi Ouzou pour que l'affaire soit rejugée en deuxième instance.
Je tiens à informer l'opinion sportive que les deux affaires dont le président Cherif Mellal est victime de propos diffamatoires par l'ex-président sont programmées pour le 27 juillet», a annoncé Me Meftah dans un communiqué publié mardi soir sur le site du club.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.