Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reprise des entraînements des clubs aujourd'hui : La difficile équation du coût des tests Covid-19
Publié dans El Watan le 20 - 09 - 2020

A l'exception de la JS Kabylie et le CR Belouizdad, qui ont entamé leur préparation plus tôt, les clubs de la Ligue 1 devront tous reprendre les entraînements aujourd'hui.
Une reprise certes très attendue, mais qui sera marquée par la hantise de la propagation du coronavirus. D'ailleurs, le championnat algérien vient d'enregistrer son premier cas avec le joueur du CR Belouizdad, Samir Aïboud. Avant le début des entraînements, l'ensemble des joueurs devront subir une batterie de tests et notamment celui de la Covid-19. C'est ce que les clubs devront tous effectuer au cours de cette semaine.
Ceci n'est pas sans poser le problème du coût de cette opération, sachant que le test PCR coûte aujourd'hui 15 000 DA. Face à la crise financière que traversent les clubs, on se demande comment ils pourront effectuer ces tests ?
Certes, on a évoqué la possibilité de réduire le prix du test à 10 000 DA pour les clubs, mais cela reste une somme importante, surtout que l'on devrait tester les joueurs, le staff technique ainsi que tous les accompagnateurs. Les walis de Relizane, Tlemcen ainsi que celui de M'sila pour l'équipe du NC Magra ont tenu à s'impliquer pour tenter d'aider les clubs pour cette reprise pas comme les autres. Mais il faut admettre que «ces dépenses imprévues» pour le test de Covid-19 risquent de peser très lourd pour les caisses des clubs.
Car si on effectue les tests 72 heures avant chaque match avec les 38 journées, comme cela se fait ailleurs, les clubs devront ainsi dépenser pas moins 3 milliards de centimes, d'ici la fin de la saison, rien que pour les tests. Ceci, sans parler de suivi rigoureux du protocole avec notamment une chambre individuelle pour chaque joueur et deux grands bus à chaque déplacement de l'équipe. Le coronavirus risque de coûter très cher pour les clubs algériens, déjà criblés de dettes depuis des années déjà.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.