Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Antenne de LREM à Dakhla: Le MRAP condamne une décision entérinant l'occupation du Sahara Occidental    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    La surconsommation encourage la hausse des prix    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    FAF... la mascarade continue    La magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    L'espoir d'une reprise    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Des journalistes reviennent en... autostop !    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    El Tarf: Le gaz de ville pour Oued Djenane    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    David Luiz sur le départ    Un ultimatum pour Cavani    Ramos positif au coronavirus    Saidal fabriquera du Levothyrox    Le complexe de l'automobile    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un niveau record de factures impayées
Consommation d'électricité et de gaz et pandémie de coronavirus
Publié dans El Watan le 11 - 10 - 2020

«Ces créances, qui restent en constante croissance, ont atteint, à la fin du premier semestre de l'année, des niveaux record avec plus de 171,442 milliards de dinars à échelle nationale, soit un taux d'évolution de 300%», selon la Sadeg.
Les créances de la Société algérienne de distribution de l'électricité et du gaz (Sadeg) auprès de ses clients se sont élevées à plus de 171 milliards de dinars à fin juin 2020, une hausse record induite par la pandémie de coronavirus, selon un communiqué de l'entreprise repris, hier, par l'APS.
«En cette période exceptionnelle (crise sanitaire) et dans un élan de solidarité indéfectible avec sa clientèle, la Sadeg a procédé à la suspension des coupures pour factures impayées, ce qui a augmenté considérablement le niveau des créances détenues auprès de ses abonnés, aussi bien privés que le secteur public», souligne le communiqué.
«Ces créances, qui restent en constante croissance, ont atteint, à la fin du premier semestre de l'année, des niveaux record avec plus de 171,442 milliards de dinars à échelle nationale, soit un taux d'évolution de 300%», précise la même source. La situation de crise sanitaire a donc accentué ce phénomène, qui a déjà fait l'objet de plusieurs récriminations du groupe.
Selon l'entreprise publique, les difficultés financières nées de cette situation «affectent, d'une part la trésorerie de la Sadeg, qui œuvre à la pérennité des revenus sur toute la chaîne des intervenants dans ses métiers et, d'autre part, freinent la concrétisation des différents projets inscrits dans les plans de développement des activités, des réseaux électriques et gaziers, ainsi que des diverses prestations proposées à sa clientèle».
Le groupe invite sa clientèle à s'acquitter de ses créances à travers les différents modes et formules de paiement proposés par la société.
A l'effet de garantir la pérennité du service public auquel est tenue la société et éviter à ses clients l'accumulation de leurs factures, la Sadeg souligne qu'elle «compte sur le sens de responsabilité et de citoyenneté de son aimable clientèle».
Elle a, dans ce cadre, expliqué à ses clients qu'ils peuvent se rapprocher de ses agences commerciales, en vue d'obtenir des calendriers de paiement qui seront négociés et arrêtés en fonction du nombre de factures, du montant des créances et de leur niveau de solvabilité.
L'entreprise a également souligné que la crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus lui a permis de «réaffirmer son engagement à assurer la qualité et la continuité de la distribution de l'énergie électrique et gazière et à mobiliser efficacement des moyens humains et matériels à même de répondre aux attentes de sa clientèle et garantir ainsi un service public imparable, en dépit de toutes les difficultés liées à la situation».
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.