La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pays du Maghreb pas au mieux de leur forme...
L'épidémie poursuit sa propagation dans la région
Publié dans El Watan le 01 - 11 - 2020

L'épidémie du nouveau coronavirus avance inexorablement dans les trois pays du Maghreb, affichant une courbe ascendante chez nos voisins marocain qui a prolongé l'état d'urgence et tunisien qui a durci les mesures anti-Covid.
La Tunisie, qui avait quasiment circonscrit la pandémie fin juin, tente aujourd'hui de répondre à la hausse des contaminations au coronavirus. Le ministère tunisien de la Santé a signalé, vendredi, 3751 nouvelles contaminations par la Covid et 100 décès supplémentaires durant les trois derniers jours en Tunisie.
Le pays totalise ainsi 58 029 cas confirmés de Covid-19, avec 1253 décès, depuis le 2 mars dernier, date de la déclaration de l'épidémie dans le pays.
Jusqu'au 29 octobre, les hôpitaux tunisiens ont accueilli quelque 1331 patients atteints de Covid-19, dont 229 en réanimation et 115 soumis à la respiration artificielle, a indiqué la même source. Pour freiner la propagation de la pandémie dans le pays, la Tunisie a mis en place une nouvelle stratégie.
Au menu des mesures décidées par Kaïs Saïed, figure notamment la suspension des cours dans tous les établissements éducatifs jusqu'au 8 novembre (écoles, collèges et lycées), un couvre-feu dans tous les gouvernorats de 20h à 5h, suivis d'interdiction de déplacement entre les gouvernorats, la fermeture des cafés et des restaurants à partir de 16h, fermeture des lieux de culte jusqu'à la mi-novembre, interdiction des rassemblements dépassant quatre personnes dans tous les lieux publics, à l'exception des moyens de transport, ainsi que la poursuite de l'horaire administratif exceptionnel jusqu'au 15 novembre.
Il est à préciser que le Tunisie a été retirée, le 21 octobre dernier, de la liste des pays sûrs de l'Union européenne.
Par ailleurs, le Maroc a également enregistré, vendredi, 3256 nouveaux cas d'infection à la Covid-19, portant ainsi le bilan à 215 294 cas confirmés, a annoncé le ministère marocain de la Santé.
Le nombre de décès dus au coronavirus s'est établi à 3625, tandis que le nombre de guérisons s'est élevé à 177 925, a précisé le bulletin quotidien du ministère de la Santé, ajoutant que 819 parmi les personnes atteintes de Covid-19 sont dans un état sévère ou critique, dont 63 sous intubation. Par ailleurs, le nombre total des cas exclus après des résultats négatifs d'analyses effectuées au laboratoire a atteint 3 090 029, selon la même source.
Sur le plan économique, cette situation aura de graves répercussions sur les trois pays du Maghreb, selon la Banque mondiale qui a publié récemment son rapport périodique consacré à la région Afrique du Nord et Moyen-Orient.
L'institution de Bretton Woods estime surtout que la reprise sera assez difficile et se montre assez pessimiste pour le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, en général, l'Egypte faisant exception.
Pour la Banque mondiale, seule l'Egypte devrait s'en tirer avec une croissance positive. En effet, elle connaîtra une amélioration de 3,5% de son PIB en 2020, taux qui décélère en 2021 à 2,3%.
L'Algérie connaîtra une récession de 6,7%, le Maroc verra son PIB reculer de 6,3%, la Tunisie de 9,3%, alors que Libye se contente presque de la moitié de son PIB de l'année précédente avec une baisse de 40,9%.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.