Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Texte intégral de la réunion du Conseil des ministres    L'argent informel représente 34 % de la masse monétaire globale    Le Président ordonne la création d'un outil de contrôle    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    Le youtubeur "Fekrinho" retrouvé mort à la plage Cap-Roux    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Barça : Bartomeu passera la nuit au commissariat    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    La double confrontation amicale Algérie-Côte d'Ivoire annulée    Denis Lavagne dompte le Mouloudia    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Des dizaines d'arrestations lors d'une manifestation d'opposition    Pour les bonnes réponses, faudrait faire un effort !    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Les transporteurs usagers du CW 80 en colère    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Bendouda relève l'urgence de promulguer un nouveau cahier des charges    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    La démonstration de force d'Ennahdha    Ameur Guerrache condamné à 7 ans de prison ferme    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Dar Abdellatif (AARC) : célébration de la journée de la femme    Ambassade des Etats-Unis: Du nouveau pour les titulaires d'un «visa de diversité»    MC Alger: Lorsque les joueurs font la loi !    Nouvelles souches du coronavirus: Les autorités appelées à plus de fermeté    Un phénomène devenu anodin à Aïn El Turck: Le squat de la chaussée et des trottoirs prend de l'ampleur    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2021

L'Assemblée populaire de la wilaya de Béjaïa a acquis un important lot d'ouvrages en tamazight ou faisant la promotion de la culture amazighe destinés pour le secteur de l'éducation.
Près de 11 000 exemplaires, entre contes, nouvelles, romans et livres d'histoire, sont mis à la disposition de la direction de l'éducation qui est chargée de les distribuer sur les différents établissements scolaires, des trois paliers, des 52 communes de la wilaya.
L'APW a sollicité les deux maisons d'édition Tira, de Brahim Tazaghart, et Afriwen, de Rachid Oulebsir, plus ou moins connues dans le domaine. Afriwen a proposé un lot de plus de 6000 exemplaires de huit contes kabyles connus dans la littérature amazighe (Vava Inuba, La chatte de l'orphelin, Le génie du hérisson, L'absence de la lionne, La fuite du chameau...) avec leur traduction dans les trois langues arabe, français et anglais. «Je me suis inspirée de ce qui j'ai pu constater à l'étranger», explique Rachid Oulebsir, qui donne à ces œuvres l'utilité d'un support didactique pour les enseignants.
«Il s'agit de contes personnalisés qui sont surtout destinés aux collégiens et lycéens. Ils sont signifiants pour les enfants», nous avait dit l'éditeur au lendemain de l'édition d'une série de dix contes. Pour la traduction en anglais, Rachid Oulebsir a sollicité une poétesse et écrivaine américaine, Trudi Ralstone, à la faveur d'une rencontre dans un café littéraire à Aokas.
Dans le lot des éditions Tira figurent des romans comme ceux de Brahim Tazaghart (Salas d Nuja, Inig anegraru et Neyla) et Lwali n wedrar, de Belaïd At-Ali, le premier roman écrit en tamazight et édité en 1946.
Des nouvelles font également partie des titres acquis à l'exemple de Nekni d wiyid (Nous et les autres) de Kamel Bouamara et Ifsan n tmurt (Les fleurs de l'unité), un recueil qui regroupe les nouvelles de douze auteurs des quatre pays maghrébins. Le choix de ses différents titres a été validé par une commission dans laquelle ont été représentées les directions de la culture et de l'éducation.
Notons que la poésie, parent pauvre de la littérature dans le système éducatif, n'a pas été prise en compte. «Lorsque j'ai créé ma maison d'édition, ce n'était pas pour prendre des parts de marché comme on le fait dans d'autres domaines, mais pour créer le marché. C'est plutôt aux institutions de l'Etat de créer le marché du livre amazigh», a soutenu Tazaghart, qui a appelé à «la création d'un fonds de soutien pour le livre amazigh», et en plaidant pour «la primauté du culturel» sur tout.
L'APW, qui a eu l'occasion par le passé de financer des ouvrages, a créé dernièrement un fonds culturel pour la promotion de la culture et la langue amazighes doté de deux millions de dinars et sur lequel a été financé, en septembre 2020, l'édition d'un recueil de poésie.
L'acquisition des 11 000 exemplaires s'inscrit dans le cadre de ce même fonds culturel en attendant la concrétisation de la promesse du président de l'APW de créer «le prix du livre amazigh».
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.