Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Juventus : Pirlo ira au terme de la saison    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Sadiq Khan réélu à la tête de la mairie de Londres    Vives condamnations dans le monde    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Les marches soumises à autorisation    La siesta    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    Ça chauffe en tête    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    L'éviction de listes charme l'opinion    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand le monde automobile se focalise sur l'électrique : Comment les constructeurs voient-ils l'avenir ?
Publié dans El Watan le 23 - 02 - 2021

Il ne fait aucun doute que le véhicule électrique est en train de gratter d'importantes parts de marché aux véhicules à moteur thermique. Mais pour arriver à un résultat satisfaisant et qui fera gagner plus d'emprise sur le monde automobile, chaque constructeur a sa politique de développement. Faisons un tour d'horizon chez les grands constructeurs de ce monde.
Un avenir radieux pour Ford
La marque annonce que toute sa gamme de véhicules particuliers sera 100% électrique en 2030. Avant cela, dès 2026, tous les modèles proposeront soit de l'électrique soit de l'hybride rechargeable.
Ce sera même plus tôt pour la gamme de véhicules utilitaires, avec du plug-in ou de l'électrique à tous les niveaux dès 2024. Ces motorisations devraient représenter 30% des ventes d'utilitaires à la fin de la décennie. Il va donc y avoir une grosse accélération du développement de modèles branchés, car à ce jour, côté véhicules particuliers, Ford ne propose que la Mustang Mach-E. Ford avait d'ailleurs annoncé récemment un doublement de ses investissements, avec plus de 18 milliards d'euros accordés à l'électrification d'ici 2025, le double de ce qu'il avait initialement prévu.
Ford annonce que 830 millions d'euros vont être investis pour moderniser l'usine de Cologne (Allemagne), près de son siège européen. L'investissement transformera les opérations d'assemblage de véhicules existants en un centre d'électrification pour la fabrication de véhicules électriques, la première installation de ce type de Ford en Europe. L'usine de Cologne assemblera le premier véhicule électrique de Ford conçu en Europe. Il sera prêt en 2023. Rivian, le jeune constructeur américain, envisage d'ouvrir une usine en Europe afin de produire plus d'unités, engranger des parts de marchés et surtout tenter de détrôner son adversaire US, à savoir Tesla.
L'agence presse Bloomberg annonce que Rivian étudie une implantation en Europe avec une usine dédiée à ce marché. Trois pays seraient en lice : le Royaume-Uni (hors Europe), l'Allemagne et la Hongrie. Il faudra bien cela pour un constructeur qui suscite déjà une attente très importante, avec des investissements de plusieurs dizaines de milliards d'euros de constructeurs tels que Ford qui espère un retour sur investissement en technologie dans les années à venir.
L'Europe ?
Le constructeur allemand, star du segment premium Porsche, mise gros en ce moment. Quel sera le virage suivant emprunté en premier et sur le vibreur par Porsche ? Celui du carburant synthétique, aussi appelé «e-carburant». Selon le directeur de Porsche sport, M. Frank Walliser «les carburants synthétiques ont entre 8 et 10 composants, alors que les traditionnels en comptent entre 30 et 40. Et comme ils sont purement artificiels, il n'y a pas de sous-produits, ce qui les rend bien plus propres. Au terme du développement, nous espérons une réduction des émissions de CO2 d'environ 85% en prenant en compte la production du puits à la roue, soit presque au niveau d'une électrique».
D'autres constructeurs ont déjà manifesté leur intérêt dans ce domaine, notamment Volkswagen et Bentley qui pourraient bénéficier de la technologie développée par Porsche, mais aussi McLaren qui travaillerait également actuellement sur un prototype. Et Volkswagen ? ce géant envisage quant à lui de dépasser la marque Tesla dans le nombre de véhicules électriques livrés d'ici 2025. De grandes ambitions pour un grand fabriquant.
Alors qui seront les fabricants de demain ayant adopté le full électrique ? En Europe, la réglementation CAFE impose depuis 2020 un quota de CO2 pour les voitures vendues. La future norme Euro 7, attendue d'ici 2025, devrait quasiment mettre fin aux blocs thermiques purs. Puis, il y aura les premières interdictions de vente pour les modèles non hybrides ou électriques, entre 2030 et 2040, et assurément une Euro 8 encore plus punitive.
Le constat est donc simple. Face à des normes et lois de plus en plus sévères, les constructeurs sont obligés d'électrifier leur gamme. Certains ont déjà pris les devants avec un choix radical. Ils ont décidé d'accélérer leur calendrier et aller rapidement au bout du chemin en promettant une gamme 100% électrique. Le mouvement a plutôt été initié chez les firmes haut de gamme, sûrement rassurées par le succès et la popularité de Tesla.
Mais il commence à faire des émules chez les firmes plus généralistes, avec une première grosse annonce du genre Ford. Bentley, le groupe Jaguar Land Rover et des constructeurs plus généralistes comme Renault, Alpine et Peugeot entament un virage important. Volkswagen, Volvo et de nombreuses autres asiatiques comme Kia ou Hyundai font de même. Un véritable bouleversement dans le monde automobile.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.