Real : Hazard sanctionné par Zidane ?    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    Haltérophilie : Ahmed Tarbi n'est plus    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn Témouchent : Concours national de la photo, le niveau s'améliore
Publié dans El Watan le 28 - 02 - 2021

Avec pour thème « La photo au temps du Corona », la 3ème édition du concours national de la photographie organisé par la maison de la culture marque un relèvement de la qualité artistique des travaux en compétition.
Si les plus intéressants ont révélé l'existence d'un vrai regard chez leurs auteurs, chez la plupart, c'est plutôt une recherche esthétisante qui est à l'œuvre mais sans un fond derrière.
A cet égard, on ne peut qu'approuver le palmarès du jury présidé par la photographe Nora Zaïr pour avoir capitalisé cette avancée. Ainsi, le premier prix est revenu à Akram Minari, un Tiareti, pour la photo d'un couple de vieillards malades de la covid 19, l'épouse alitée et le mari assis mal en point sur une chaise, tenant une poche à sérum à laquelle il est relié. Ils sont pris dans leur quotidien dans un réduit de cour de maison, le photographe s'étant abstenu de toute tentation de mise en scène, préservant l'authenticité de leur pauvre décor. Cependant, la photo pêche un peu par un déséquilibre des couleurs, imputable sûrement faute d'un tirage professionnel. Le second prix est revenu à Ghizlene Missoum, une Tiareti également, pour une photo en noir et blanc. Mais c'est certainement par une autre photo que son talent est mieux illustré, une photo qu'elle n'a pas retenu pour concourir sur ses cinq qui garnissaient les cimaises de l'exposition collective. Elle fige de dos un homme d'apparence jeune. Il est accoudé au barreaudage d'un balcon, penché sur une rue qu'on imagine déserte, confinement oblige. Derrière lui, sur la marche entre les deux battants de la double porte donnant sur le balcon, une fillette est assise, un livre d'image dans les mains. Elle l'interpelle. Ainsi, au temps de la pandémie, même une ouverture est en définitive une fermeture. La photo aurait donné un meilleur rendu de l'idée si la photographe avait supprimé l'avant plan dont la présence est plus que superflue. Enfin, le 3ème prix a été décroché par Sid Ahmed Benkhelifa de Relizane. C'est un autre regard sur le temps du Corona, celui porté sur la détresse d'une famille de subsahariens en conciliabules dans un coin de rue. La qualité du niveau de la manifestation a été rehaussée par une exposition en hors compétition du collectif El Warcha d'Oran. Son thème, la rue, ce qui s'y passe ou pas. Bien que ce soient des instantanés, tout est soigné tant au plan des cadrages que des couleurs. Ce sont des captations de moments de vie, ceux du quotidien, et des ambiances qui y règnent. L'une d'elles, en noir et blanc, montre un vieillard éreinté, assis en bord de trottoir et affalé contre un tronc d'arbre, les mains agrippées à sa canne. Ou encore, cette photo de gamins escaladant en file indienne un mur dont la surface excavée à intervalles réguliers, sûrement par eux, en guise de points d'appui pour les mains et les pieds. Ce doit être un raccourci qu'ils prennent habituellement. Vivement la 4ème édition !
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.