Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Relaxe pour Fodil Boumala    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le Chabab veut se rapprocher du peloton de tête    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Que décidera Macron ?    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    LE RAMADHAN A BON DOS    Brèves    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'Ave Marie . . . m    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Face au refus du Maroc d'accueillir l'équipe Algérienne : La CAF tranchera pour un report ou une délocalisation de la CAN-U17
Publié dans El Watan le 09 - 03 - 2021

Quatre jours du coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations de football des U17 que doit abriter le Maroc, la sélection nationale des cadets est toujours à Alger, après le refus renouvelé des autorités marocaines d'autoriser la délégation algérienne de fouler leur territoire pour prendre part au tournoi continental.
Devant rallier le pays voisin samedi dernier, les jeunes Verts, sous la conduite du coach Mohamed Lacet, poursuivent leur préparation au CTN de Sidi Moussa, en attendant d'être édifiés sur le sort qui leur sera réservé pour cette CAN.
D'ailleurs, pour pallier l'annulation des matchs amicaux programmés au Maroc face à la Côte d'Ivoire et la Zambie, la sélection nationale a disputé deux joutes amicales ces derniers jours face aux équipes réserves de l'USM Alger et du Paradou AC.
Côté FAF, et comme signalé dans notre dernière livraison dans El Watan ( https://www.elwatan.com/edition/sports/can-u17-le-maroc-interdit-a-len-lentree-sur-son-territoire-07-03-2021, ) les responsables ont officiellement saisi la Confédération africaine de football (CAF) pour signaler cette contrainte et ce risque de rater la CAN, suite à la décision du Maroc de fermer ses frontières à certains pays, dont l'Algérie. «La CAF a bien évidemment été saisie et on suit heure par heure l'évolution de la situation. Au moment où je vous parle, rien n'a évolué.
Mais une chose est sûre, les responsables de la CAF ont entamé des tractations avec les autorités marocaines pour trouver une solution à cette problématique de déplacement de la sélection», explique à El Watan une source autorisée à la FAF et de poursuivre : «Il ne faut pas oublier aussi que le problème ne concerne pas seulement l'EN de l'Algérie, puisque d'autre pays ont le même problème.
Et cette décision des autorités marocaines bloque non seulement l'EN U17, mais aussi les officiels algériens, puisque le président de la FAF devra lui aussi se déplacer avec une délégation pour prendre part à l'assemblée générale de la CAF programmée ce vendredi à Rabat. Là encore, on ne sait pas comment faire pour y assister», révèle encore notre source. Face à cette problématique, une solution extrême serait sérieusement envisagé par la CAF.
L'instance faîtière du football africain n'écarte pas en effet une délocalisation de cette CAN-U17 du Maroc en raison des mesures restrictives de déplacement prises par les autorités politiques et sanitaires du pays, et permettre ainsi au tournoi africain de se tenir dans un autre pays. Une autre alternative est envisagée, celle d'un report de quelques semaines du tournoi, en attendant l'évolution de la position marocaine, sachant que pour l'heure, l'interdiction d'entrée sur son territoire cours jusqu'au 21 de ce mois.
Une décision devait être prise hier par la CAF, dont le comité d'urgence s'est réuni à cette effet pour trancher la question face à la menace sérieuse qui plane sur le déroulement de cette CAN-U17 au Maroc, et surtout aux dates prévues.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.