Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle
Publié dans El Watan le 10 - 05 - 2021

Un ouvrage intitulé Organisation traditionnelle de la société Kabyle, période de 1800 à 1950, signé Mohand Sadeg, vient de sortir aux éditions Imru.
L'auteur y aborde d'un style limpide accessible aux lecteurs l'ensemble des structures sociales dans la Kabylie d'antan, dont la famille élargie, takheroubt, adrum ou le clan familial, le village (taddart), l'âarch, etc.
Une plongée en apnée dans l'harmonieuse vie sociétale de l'époque où les rôles étaient tenus en parfaite symbiose aussi bien par l'homme et la femme. Une belle leçon de démocratie villageoise où rien n'était laissé au hasard en dépit de la pauvreté qui frappait de plein fouet les populations locales sous le joug colonial. «La société traditionnelle kabyle obéissait à une forme d'organisation communautaire basée sur une entraide dans tous les domaines socioéconomiques. Les organes dirigeants de la communauté étaient l'Assemblée, l'exécutif, le conseil des sages. La société traditionnelle kabyle s'était dotée d'une constitution, lqanun n'leqvayel, définissant et attribuant les prérogatives et les missions de chacun des organes dirigeants.
Ces organes (ou institutions) n'avaient, de par les prérogatives qui leur étaient dévolues, rien à envier à ceux des grandes démocraties des temps modernes à l'exemple des Sénats, des Assemblées nationales et des gouvernements», résume Mohand Sadeg. Outre la description du mode d'organisation de la société kabyle, l'auteur remet au goût du jour toute la terminologie usuelle qu'il a reprise en français et en kabyle dans cet opus. Natif du village Cheurfa, dans la commune d'Azazga, Mohand Sadeg est un ancien cadre de la jeunesse et des sports ayant exercé pendant des décennies dans la wilaya de Tizi Ouzou, avant de se mettre à l'écriture de livres depuis sa sortie en retraite en 2006.
En 2014, il a publié Pour une politique de la jeunesse cohérente et adaptée à ses préoccupations, l'ouvrage est conçu comme un guide et constitue une source de données où des responsables d'associations de jeunes, dirigeants d'établissements d'animation et animateurs peuvent trouver et puiser (ou s'en inspirer) des informations utiles relatives à l'organisation et le fonctionnement d'une structure d'animation, l'élaboration des programmes d'action et les méthodes de leur mise en œuvre ainsi que les règlements et les relations avec les différentes administrations et les bases sur lesquelles les entretenir. Le nouvel ouvrage de Mohand Sadeg est disponible en librairie à Tizi Ouzou.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.