"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Agressions sur le réseau d'électricité et de gaz à Constantine : Des pertes financières pour la SADEG
Publié dans El Watan le 22 - 06 - 2021

Le phénomène des agressions enregistrées sur les réseaux de gaz et d'électricité prend ces derniers jours de l'ampleur dans la wilaya de Constantine et devient un véritable casse-tête pour les abonnés. Les préjudices à signaler sont importants et ne sont pas uniquement dénoncés par les citoyens.
Même la société algérienne de distribution d'électricité et de gaz (SADEG) assume les charges financières pour les interventions afin de réparer ce qui a été endommagé par certains particuliers. D'ailleurs le dernier incident a été signalé en fin de la semaine écoulée, à la localité de Salah Derradji, dans la commune d'El Khroub.
Vers 9h00, un particulier a mené des travaux de creusement dans le but de réparer la conduite d'assainissement en endommageant la conduite principale de gaz qui alimente toute la cité. L'alimentation a été suspendue pour tous les abonnés, selon la cellule de communication de la SADEG, où environ 1300 citoyens se sont retrouvés sans gaz. Cette coupure a provoqué une vive colère chez les riverains.
«L'intervention de nos éléments a duré plus de deux heures pour réparer la conduite, endommagée suite à un comportement qu'on qualifie d'irresponsable. C'est pourquoi nous tirons la sonnette d'alarme, car le danger se présente pour tout le monde et ne va pas épargner l'agresseur», a regretté Wahiba Takhrist, chargée de communication de la SADEG.
Et de poursuivre que ce genre d'agressions connaît ces derniers mois une augmentation considérable, en comparaison avec l'année précédente. Traduisant ses propos en chiffres, Mme Takhrist souligne que la SADEG a enregistré, depuis le début de l'année jusqu'au 17 de ce mois en cours un total de 97 agressions sur les réseaux.
Ce nombre a inquiété la société en question, au moment où durant la même période de l'année écoulée, cette entreprise a signalé 77 agressions. Malheureusement, toutes les campagnes de sensibilisation au profit des citoyens et des entreprises privées n'ont pas diminué le nombre de ce genre de travaux anarchiques, menés sans l'assistance et le suivi des services compétents, tout en pénalisant les citoyens.
La situation devient insupportable pour la SADEG qui assume les frais de la réparation des conduites et du réseau à sa charge. Mais n'est-il pas temps de faire recours aux mesures répressives ou des poursuites judiciaires pour mettre un terme à ces comportements qui mettent la vie des gens en danger ?
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.