Du nouveau dans la brouille entre Icardi et sa femme Wanda Nara    les effets sur votre corps d'une consommation quotidienne de thé vert    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Les recommandations de la CAPC: «Libérer les dossiers d'investissement et soutenir le pouvoir d'achat»    Elections locales: Le MSP s'en prend à l'ANIE    Croissance factice    Conseil des ministres: Le projet de loi sur la lutte contre la spéculation adopté    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Feux d'artifice, pétards et leur danger    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    L'informel menace l'Etat    relâchement au match retour    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Les oubliés de la loi de finances    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    La renaissance    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    L'OMS dévoile ses chiffres    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Vers de nouvelles hausses en 2022    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Des listes passées à la moulinette    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Le petit pas de Macron    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    L'échauffement, à bout de souffle    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains
Publié dans El Watan le 27 - 09 - 2021

L'Algérie compte se projeter dans l'exportation vers l'Afrique du vaccin anti-Covid « CoronaVac », dont les premiers lots sortiront ce mercredi 29 septembre de l'unité de production de Constantine du groupe pharmaceutique Saïdal, a indiqué lundi 27 septembre le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed.
S'exprimant sur les ondes de la radio nationale, M. Benbahmed a indiqué que l'Algérie « va se projeter dans l'exportation du CoronaVac dans le cadre de l'initiative « Africa-Vac » en vue de répondre aux besoins des pays africains ».
Dans ce contexte, il a annoncé la visite officielle en Algérie d'une délégation de l'Agence de santé spécialisée de l'Union africaine (Le CDC Afrique), prévue du 13 au 18 octobre prochain, précisant que « cette agence africaine dispose de moyens considérables pour acheter le vaccin algérien ».
« Nous avons les possibilités d'être une plateforme africaine de « fil end finish » avec une capacité de production de 200 millions de doses par an », a-t-il ajouté, tout en mentionnant que « le groupe Saïdal est le seul producteur africain à avoir obtenu la licence de production du Coronavac ». « Il ne s'agit pas d'un générique. La société chinoise « Sinovac » a donné son nom au groupe Saidal pour l'utiliser. L'Algérie fait partie désormais du club des pays producteurs du vaccin anti-Covid. C'est une première, sachant que ce vaccin n'a qu'une année d'existence », a-t-il également fait savoir.
S'agissant des capacités de production, le ministre de l'Industrie pharmaceutique a assuré que la seule ligne de fabrication dont dispose Saidal au niveau de l'usine de Constantine est en mesure d'assurer les besoins du pays et de répondre à ceux des pays africains.
Les capacités de production sont évaluées à 320.000 doses jours, soit 8 millions par mois, sur un shift de 8heures et le passage à un rythme de production avec deux shifts permettra, selon M. Benbahmed, d'atteindre une production de 16 millions par mois, soit près de 200 millions par an. Assurant ce que le projet avait abouti en moins de 4 mois, le ministre de l'Industrie pharmaceutique a souligné que la production du vaccin au niveau de cette unité permettra à l'Algérie de se substituer à l'importation et de répondre aux plans de vaccination national estimé à près de 65 millions vaccins entre la fin de l'année 2021 et l'année 2022.
Concernant le projet de production du vaccin russe « Spoutnik V » en Algérie, le ministre de l'Industrie pharmaceutique a assuré que les négociations sont « toujours en cours » avec la partie russe, assurant que « le projet n'est pas abandonné ».
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.