Real Betis-FC Séville : La rencontre interrompue après le jet d'une barre de fer sur un joueur    Williams appelle à un soutien régional et international à la Libye    9 civils tués lors d'une attaque dans le Centre-nord    La Turquie signale près de 64.000 nouveaux cas en une journée    Sonatrach lance le système d'information intégré au complexe de liquéfaction du gaz à Arzew    5 signes que vous mangez trop de fibres    Zone d'activité d'El Kerma: Des instructions pour lever les obstacles qui entravent l'investissement    L'ambassadeur d'Algérie à Paris reçu à l'Elysée et au Quai d'Orsay    Sahara occidental: Staffan de Mistura à Tindouf    Lamamra porteur d'une lettre de Tebboune au président émirati    Bd Millenium et axes routiers mitoyens au complexe sportif: Des panneaux publicitaires illicites démantelés    Football - Ligue 1: La bonne opération du HBCL    Combien ils nous aiment !    Groupe E : Algérie-Guinée équatoriale, aujourd'hui à 20h00 - Gagner et rien d'autre !    Ignominie    Education nationale: Les enseignants contractuels en grève    A partir de mardi: Débrayage annoncé aux impôts    Sisyphe et nous    La sécurisation juridique des musées et collections en question    L'épineux chemin vers Evian éclairé par Olivier Long    L'expertise agricole US à portée de main    Trois suspects appréhendés    Seule la victoire compte    Victoire impérative face au NCM    Belmadi montre la voie    L'ONU redoute une «catastrophe humanitaire»    Les rebelles rejettent l'appel de l'ONU à libérer un navire    Les Maliens manifestent massivement    L'And forme la société civile    Le déni de la Covid-19    37 trafiquants de psychotropes arrêtés    Le FFS opte pour Hadadou    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    400 tonnes de pomme de terre mises sur le marché    Clôture en apothéose à Tizi Ouzou    Loualia Boussaâd fait un tabac    Une clôture en toute simplicité    Ils ont ouvert la voie vers l'indépendance    A quand la vaccination des enfants de plus de 12 ans ?    Titularisation de 665 travailleurs du secteur de la culture    Les salles d'audience paralysées à travers le pays    Le forcing de la direction    Les greffiers et les corps communs paralysent les tribunaux    169 millions de centimes en faux billets saisis et 5 faussaires arrêtés    Nouvelles attributions pour les walis    «L'Etat a déclaré la guerre à la spéculation»    Plusieurs procès de corruption programmés pour cette semaine    «L'Algérie perd un grand symbole»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Risque d'une pénurie de magnésium
Publié dans El Watan le 02 - 11 - 2021

Le magnésium, nécessaire notamment à la production d'aluminium pour l'automobile, pourrait vite manquer. La Chine a décidé de réduire drastiquement sa production face aux nombreuses pannes de courant qui empoisonnent la vie de nombreux Chinois.
C'est toujours la même rengaine : depuis la sortie des confinements et le rebond mondial soudain, les grandes entreprises n'arrivent pas à suivre la demande. Que ce soit le transport maritime mondial, les fondeurs pour les semi-conducteurs ou encore les fabricants de divers matériaux, la saturation arrive dans de nombreux secteurs. Mais celui qui inquiète le plus, c'est l'énergie en Chine. Le pays a dû multiplier les arrêts de production dans de nombreuses régions, au point, parfois, d'éteindre des feux de circulation, comme le rapportent nos confrères du South China Morning Post. Si ces arrêts de production sont plutôt traditionnels à l'approche de l'hiver chaque année, ils sont exceptionnels par leur ampleur et le fait qu'ils touchent désormais les particuliers. Face à cette tension énorme, la Chine a décidé de réduire encore plus drastiquement les productions. Et à commencer par celle du magnésium, élément indispensable pour les alliages utilisés par l'automobile. 35 des 50 producteurs de magnésium vont ainsi fermer leurs portes jusqu'à la fin d'année. La conséquence directe est que le prix de la tonne de magnésium est passée de 2000 à 10 000 dollars, et même 14 000 dollars dans certaines zones d'Europe et des Etats-Unis où il reste du stock. Evidemment, la crainte d'une pénurie guette l'industrie automobile, déjà durement touchée par celle des semi-conducteurs. Tout ceci illustre une fois de plus la forte dépendance de l'Europe à la Chine qui détient 90% de la production mondiale de magnésium.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.