Le ministre des Ressources en eau rassure    Intense activité du président Tebboune    L'Algérie dernier de la classe en Afrique    Dans le viseur de Besiktas    « Nous sommes fiers de Bennacer »    Le gouvernement appelle à "s'éloigner de toute forme d'alarmisme"    "Les sujets de moins de 10 ans ne tombent pas beaucoup malades"    Vers le remboursement des frais par la Cnas    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    L'Espagne et la France fustigées    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des rabais sous couvert de promotion dans l'illégalité l
Alors que la période des soldes a expiré le 20 juillet dernier
Publié dans El Watan le 27 - 09 - 2010

L'affichage des prix et du taux de réduction, ainsi que l'obtention d'une autorisation de la wilaya sont autant
d'éléments régissant ces promotions.
Les soldes ? Ce n'en est plus la période. Car depuis 2006, un texte de loi réglemente cet aspect commercial. Chaque année, c'est un arrêté du wali qui fixe la période des soldes d'été et celles d'hiver.
Pour cette année, le texte les a fixées du 20 janvier au 28 février pour l'hiver et du 20 juillet au 31 août pour les soldes d'été. N'étant pas obligatoires, ces soldes n'ont pas été adoptées par une grande partie des magasins de la capitale.
Cette hésitation, certains vendeurs et gérants de commerces l'expliquent par le choix de la période qui n'est pas vraiment le moment idéal pour pratiquer des rabais. C'est ainsi, qu'une fois que toutes les chances d'écouler les articles, notamment ceux du prêt-à-porter durant l'été, sont tentées, c'est au début de l'automne que les commerçants proposent des rabais, mais sous forme de promotion. Presque aucun magasin n'échappe à cette règle. On y trouve dans un coin, une table ou des corbeilles où sont entassés les articles invendus.
Les prix ne sont pas toujours affichés. Dans un grand magasin de vente de sous-vêtements, rue Larbi Ben M'Hidi, une large table est couverte d'un tas d'articles pour femmes et enfants. Il y est clairement indiqué que le prix est à 100 DA. Mais, c'est au moment de vouloir confirmer ce prix que la vendeuse explique que ce ne sont pas tous les articles qui sont concernés par cette baisse. Certes, il y a ceux à 100 DA, mais une grande partie est écoulé à 300 DA, c'est-à-dire à leur prix initial.
Le même procédé est utilisé dans plusieurs boutiques d'habillement pour femmes, dans plusieurs rues à vocation commerciale. «C'est de la tricherie. Ils vous disent qu'il y a des promotions à 50%, mais une fois l'article choisi, on vous signifie que seules les tailles extra-larges, ou au contraire ultrafins sont soldées. C'est à contrecœur que vous payer votredû, avec un insignifiant taux de remise par rapport au prix initial», explique une cliente rencontrée dans un magasin de prêt-à-porter à la rue Hassiba Ben Bouali.
N'ayant pas profité de la période des dernières soldes d'été, plusieurs clients sont à la recherche de promotions intéressantes, une fois les difficultés financières du Ramadhan, de l'Aïd et de la rentrée scolaires dépassées. «C'est le moment idéal pour s'offrir une veste ou un manteau du stock de l'an dernier à moindre prix. Inutile d'attendre novembre pour le faire.
Les mêmes articles seront cédés plus cher une fois l'hiver installé. C'est comme ça que j'ai l'habitude de procéder», raconte, pour sa part, une jeune fille au marché Meissonnier, où elle a apparemment l'habitude de faire ses achats. Ce marché profite de cette période d'entre-saison pour écouler le maximum de stocks d'articles été et hiver. Des pantalons, qui habituellement étaient cédés à 1200 DA, sont actuellement soldés à 800 DA. Des pulls, des gilets et chemisiers sont à 40% de réduction. Ces promotions, pratiquées par la plupart des magasins visités, comportent certains lacunes, telles que l'affichage des prix initiaux et du taux du rabais.
Seuls les articles hors-saison sont généralement concernés par ces réductions. Il faut savoir que selon le directeur du commerce de la wilaya d'Alger, M. Lamri, même les promotions sont régies par des textes. L'affichage des prix et du taux de réduction, ainsi que la l'obtention d'une autorisation de la wilaya sont autant d'éléments régissant ces promotions. La loi prévoit également des sanctions et des fermetures contre la pratique illégale des rabais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.