Abdelaziz Bouteflika : " Le FLN est le fruit de Novembre 54 et non l'œuvre d'Octobre "    Après l'accord entre l'Opep et ses alliés : Le pétrole achève la semaine en hausse    USA : Créations d'emplois moins fortes que prévu    À partir de 2021 : "L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre"    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    Accord de pêche UE-Maroc : La Suède s'oppose aux décisions du Conseil de l'UE    CAN 2019 : Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Mondial-2019 dames : Les Américaines, tenantes du titre, avec Thaïlande, Chili et Suède dans le groupe F    Tizi-Ouzou : La recherche des harraga disparus au large de Tigzirt se poursuit    Trump annonce le départ de John Kelly    Paris demande à trump de ne pas semêlerde polotique intérieure Française    Le marché, couvert à 53% de ses besoins    Les autorités algériennes appelées à les respecter    L'Algérie incapable d'abriter une compétition majeure    L'alliance présidentielle affiche sa disponibilité    Leurs corps sans vie repêchées de oued Mendès    Les dispositions expliquées par l'ambassade de France    La viande saisie achetée par un jeune "inconnu"    Le prix Mohia d'or institutionnalisé    Les Français ont eu vraiment peur…    Cinq ONG interpellent les autorités: Un appel «pour le respect des libertés»    «Al Capone le faussaire», dans les filets de la police de sougueur    L'instance de coordination s'est réunie hier au siège du RND: Alliance pour… la stabilité    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public, présenté à Alger    Une programmation qui a tenu toutes ses promesses    Semences de pomme de terre: L'autosuffisance en 2021    Déclaration de patrimoine: 54 000 élus et 6000 hauts fonctionnaires concernés    CHLEF: Journée de sensibilisation sur «El Harga»    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Brahimi buteur face à Portimonense    «La France est «reconnaissante» à l'Algérie»    Soins en France, rien de nouveau    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Le coût du transport réduit la compétitivité    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Boca débouté    Oran Stage hivernal à Oran    Ah'chem chouia !    Une sacrée «derdba» en hommage au maâlem Benaïssa    Un concours de pièces de théâtre radiophoniques l'année prochaine    La CJUE inébranlable sur la primauté du droit    Un deal à consolider    Tailleur de pierres, un métier ancestral    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Divergences au sommet    Les conservateurs allemands élisent le successeur d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forêt de Baïnem : Un manque infrastucturel criant Alger : les autres articles
Publié dans El Watan le 02 - 01 - 2011


Délimitée par les communes de Bouzaréah, Beni Messous, Aïn Benian et Raïs Hamidou, la forêt de Baïnem constitue un véritable poumon pour la wilaya d'Alger. Ce site écologique draine de nombreuses familles en quête de décompression, surtout les week-ends et pendant les vacances. Mais, à peine un resto cafet', «La Singuelle», est ouvert en cette période glaciale. Ceinturé par des arbustes Casuarina, au milieu desquels trônent des palmiers Washingtonia, l'établissement offre un décor rustique à une clientèle assidue. Cependant, ce massif forestier, qui s'étend sur près de 600 hectares, souffre du manque d'une aire de repos et de loisirs convenable pour enfants. Une virée dans les cimes de ce lieu de détente nous édifie sur l'état des lieux de l'équipement de loisirs pour enfants, très mal entretenu, sinon laissé à l'abandon. «Le réaménagement de l'espace récréatif pour enfant fait défaut et les toilettes publiques sont inexistantes», dira, dépité, un père famille venu se requinquer, l'espace d'un temps avec ses enfants et leur apprendre à observer et respecter la nature qui les entoure. Aussi, l'absence d'eau potable et l'éclairage public défaillant obligent les gérants de quelques kiosques ou échoppes à fermer boutique. En serpentant le parcours à partir du littoral, la route est fraîchement bitumée, mais l'absence de travaux de protection (gabionnage ou voile) contre les risques d'affaissement des sols est criant. Soulignons que depuis quelques années, un programme de reboisement, qui s'étend sur plus de 12 ha intégrant différentes essences de bois, a été mené à l'effet de reconstituer une partie de cette aire forestière. «Outre l'arboretum qui sert d'appoint pour les pédagogues, il existe un herbier de 2000 variétés florales, soit une collection qui nous permet de répertorier et d'identifier les espèces qui existent chez nous», apprend-on auprès d'un chercheur de l'INRF. Aménagé en banquettes antiérosives servant de drainage des eaux pluviales, le massif cristallin de Baïnem renferme une riche végétation dont les strates arbustives forment le maquis. La forêt de Baïnem qui comportait en 1958 deux espèces, à savoir le chêne-liège et le pin d'Alep, s'est vue enrichir de près d'une dizaine d'espèces.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.