Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    Atlético : Simeone explique pourquoi il a snobé Klopp    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    Le FFS en colère !    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Grande rencontre sur la microentreprise    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Branle-bas de combat chez les partis    Astuces pour une meilleure visibilité    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les grandes dates de la Tunisie depuis l'indépendance
L'événement : les autres articles
Publié dans El Watan le 15 - 01 - 2011

- 20 mars 1956 : proclamation de l'indépendance après 75 ans de protectorat français. Habib Bourguiba, rentré d'exil en juin 1955, est nommé Premier ministre.
- 25 juillet 1957 : proclamation de la République. Bourguiba est élu président.
- 1er juin 1959: adoption de la première Constitution.
- 19 juillet 1961: Bourguiba réclame l'évacuation des troupes françaises de la base navale de Bizerte (nord). Les relations diplomatiques avec Paris sont rompues. Les 20 et 22 juillet, des combats font officiellement 1000 morts, essentiellement des civils tunisiens, et 30 militaires français. Les Français évacuent Bizerte en octobre 1963.
- 1964 : nationalisation des terres agricoles des colons.
- 18 mars 1975: Bourguiba élu président à vie.
- Janvier-février 1978 : grève générale déclenchée par l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT). L'état d'urgence est proclamé après des émeutes qui font 51 morts et 325 blessés.
- Janvier 1984 : violentes émeutes déclenchées par le doublement du prix du pain. Bourguiba annule les augmentations et démet le ministre de l'Intérieur.
- Juillet 1986 : le Premier ministre, Mohamed Mzali, est destitué et part en exil en Europe.
- 7 novembre 1987 : Bourguiba est déposé pour «incapacité physique» par le nouveau Premier ministre, Zine El Abidine Ben Ali, qui lui succède à la tête de l'Etat.
- 25 juillet 1988 : amendement de la Constitution supprimant la présidence à vie et limitant le nombre de mandats présidentiels.
- 2 avril 1989 : élection du président Ben Ali au suffrage universel.
- 1992 : interdiction du parti islamiste Annahda.
- 20 mars 1994 : réélection de Ben Ali.
- 17 juillet 1995 : Signature d'un accord d'association et de libre-échange avec l'Union européenne.
- 25 septembre 1999 : Ben Ali reconduit avec 99,44% des suffrages.
- 6 avril 2000 : Bourguiba décède à l'âge de 96 ans.
- 11 avril 2002 : attentat contre une synagogue, sur l'île de Djerba (sud), revendiqué par le réseau terroriste Al Qaîda (21 morts).
- 27 mai 2002 : une réforme de la Constitution, approuvée par référendum, autorise le chef de l'Etat à briguer de nouveaux mandats.
- 3 juillet 2005 : élection d'une Chambre des conseillers, établissant un système législatif bicaméral.
- 16 juillet 2008 : mesures économiques et financières pour la région minière de Gafsa, après des émeutes contre le chômage et la corruption sévèrement réprimées.
- 14 janvier 2011 : Le président Ben Ali quitte la Tunisie après un mois d'émeutes sanglantes qui ont fait au moins 66 morts, selon une ONG. L'intérim est assuré par le Premier ministre, Mohammed Ghannouchi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.