Souk n'Tlata : Le chantier du barrage bloqué    24 heures    Bouzeguène : La crèche communale affectée à l'association des handicapés    Aïn El Hammam : Flambée des prix sur les marchés    Barrage de Taksebt : Taux de remplissage de 64%    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    Financement non-conventionnel: 900 milliards de dinars mobilisés pour couvrir le déficit    L'Ansej réitère: Pas d'effacement des dettes mais un rééchelonnement    Conférence de Palerme: Ouyahia appelle à l'arrêt des interférences étrangères en Libye    Une provocation visant à créer les conditions d'un assaut «final» contre Ghaza    EN - Conférence de presse de Djamel Belmadi: «Etre plus réalistes face au Togo»    MC Oran: Encore du pain sur la planche pour Belatoui    USM Alger: Un point et des satisfactions    Skikda: Installation des nouveaux chefs de daïras    Kharchi Fouad, candidat du FLN au Sénat    El-Tarf: Les candidats FLN aux sénatoriales connus    Lutte contre l'immigration clandestine: 36 harraga dont une femme et un enfant devant le tribunal d'Aïn El-Turck    Bouira: Saisies de plus de 6.300 bouteilles de boissons alcoolisées    Relizane: Des espaces squattés par des commerçants, libérés    Dans un nouveau rapport: Le FMI prévoit un prochain ralentissement de la croissance en Algérie    14e journée de la Ligue 1 (match décalé): L'USMA tient en échec le MCO (0-0) et creuse l'écart    La dédollarisation commence à porter ses fruits en Russie    Italie : Rome maintient son projet de budget, rejeté par Bruxelles    2ème session du dialogue de haut niveau Algérie-UE : Détermination commune à approfondir les relations    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    Refus des visas par les consulats français en Algérie    Ouahab Aït-Menguellet, le P/APC de Tizi Ouzou, annonce sa candidature    Dans la littérature et l'Histoire    Conférence de Palerme pour la Libye: Un énième échec    Commission de discipline de la LNF: L'audience du président de la JS Kabylie, Mellal, reportée au 19 novembre    Ligue 1 Mobilis: La JSK se relance, le MCA à l'arrêt    ESCROQUERIE VIA INTERNET : Deux réseaux de faussaires neutralisés sur Oued Kniss    Remaniement ministériel en Tunisie : Youssef Chahed obtient la confiance du parlement    Trop de soutiens, on veut des candidats !    Sun Tzu au secours du Parti communiste    Le Premier ministère dénonce une «odieuse manipulation»    Les candidats du FLN et du RND choisis, HMS temporise    Début des grandes manœuvres avant Lomé    Comment faire sortir le Salon du Palais    Le «cœur blanc» de Salima Souakri    El Djedouel et le savant Cerbère du poète Seddik Souir    Il signe une 4e passe décisive à Man City : Mahrez sermonné par Fernandinho !    Accrochages, tirs de roquettes et raids aréiens : Ghaza est de nouveau en guerre    Cas de rougeole : Des enquêtes épidémiologiques menées    RDC : Fayulu candidat-surprise de l'opposition, tensions pré-électorales en vue    14 membres du PKK "neutralisés" par l'aviation turque    Ouyahia parle de "manipulation"    Exposition à Alger d'Arezki Larbi du 17 novembre au 1er décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'usine de munitions de Batna paralysée par la grève
Batna : les autres articles
Publié dans El Watan le 14 - 03 - 2011

Privés du droit d'exercice syndical, les travailleurs de cette entreprise de l'ANP, revendiquent surtout une augmentation des salaires.
Environ 2500 employés de l'entreprise de réalisation industrielle de Seriana (ERIS) ont tenu, hier, un sit-in devant leur usine, spécialisée dans la production de munitions de guerre. C'est le deuxième mouvement de protestation après une semaine de grève, achevée jeudi dernier, restée sans écho. Privés du droit d'exercice syndical, les travailleurs de cette entreprise située dans la commune de Seriana (à l'est de Batna), appartenant à l'ANP, revendiquent en premier une augmentation des salaires. «La majorité des travailleurs est permanente, et pourtant on ne touche pas le SMIC», s'indigne S. B., l'un des protestataires. Une réalité confirmée par un employé de l'administration, lequel, au bout de 25 ans de service, ne dépasse pas les 13 600 DA par mois.
Un salaire honteux qui n'atteint même pas le SMIC, fixé par l'Etat à 15 000 DA. Les grévistes exigent aussi la révision, ou du moins la précision de leur statut, étant à ce jour considéré comme personnel civil non assimilé (PCNA). Une situation qui, selon l'un d'eux, ne garantit pas tous les droits. D'autres revendications d'ordre socioprofessionnel sont portées sur la plateforme soumise au directeur de l'usine. Les grévistes préviennent qu'ils ne renonceront pas à leur mouvement avant d'obtenir pleine satisfaction. Ceci dit, les travailleurs qui ont accepté de nous parler, se sont exprimés sous couvert de l'anonymat, de peur de représailles de la part de l'administration militaire. Un mouvement de protestation initié dans la même usine il y a une quinzaine d'années, s'est soldé par le renvoi de 17 employés, se souvient l'un de nos interlocuteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.