Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





64e Festival de Cannes : Terrence Malick décroche La Palme d'or
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2011

La Palme d'or du 64e Festival de Cannes a été décernée, dimanche 22 mai, à The Tree of Life de l'Américain Terrence Malick, avec Brad Pitt, Sean Penn et Jessica Chastain dans les rôles principaux.
La cérémonie de présentation du palmarès, orchestrée par l'actrice Mélanie Laurent, avait commencé par une standing-ovation pour Robert De Niro, et... un grand éclat de rire quand l'acteur américain, dans un français très hésitant, où se glissaient des mots d'anglais, a confondu «compagnons» avec «champignons» pour évoquer ses camarades jurés. The Tree of Life, requiem attachant pour un enfant défunt et ode symphonique à la vie sur Terre, mêle destin familial et genèse de l'univers : le dernier pari déroutant d'un cinéaste rare, Terrence Malick, qui n'était pas présent pour recevoir son prix et était représenté par l'un de ses producteurs, Bill Pohlad. «C'est difficile de prendre la place d'un géant», a déclaré ce dernier, expliquant que Malick était «notoirement timide, discret».
L'actrice américaine Kirsten Dunst a reçu le prix d'interprétation féminine pour son rôle de dépressive dans Melancholia du Danois Lars Von Trier qui a créé la polémique pendant le Festival pour des propos déplacés sur Hitler en conférence de presse, qui lui ont valu d'être déclaré «persona non grata» à Cannes. Le comédien français, Jean Dujardin, lauréat du prix d'interprétation masculine, incarne, dans The Artist de Michel Hazanivicius, un film muet et en noir et blanc, une star du cinéma muet au crépuscule de sa carrière alors qu'une jeune étoile du parlant (Bérénice Bejo) prend son essor. Le prix du jury, remis par l'actrice Chiara Mastroianni, est allé à la jeune réalisatrice et actrice française Maïwenn pour Polisse, son troisième long métrage qui suit le quotidien d'une dizaine de policiers de la Brigade de protection des mineurs à Paris.
Il était une fois en Anatolie du Turc Nuri Bilge Ceylan et Le Gamin au vélo des frères belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, déjà deux fois Palme d'or, ont reçu le Grand Prix ex-aequo. Le prix de la mise en scène a été attribué au réalisateur danois Nicolas Winding Refn pour Drive, polar conduit à 100 à l'heure dans les rues de Los Angeles avec l'acteur canadien Ryan Gosling.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.